lassable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Repris, par quelques auteurs, du moyen français, ou reconstruit à partir du mot inlassable… Allez savoir avec ces gens là.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
lassable lassables
\la.sabl\

lassable \la.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui est susceptible de se lasser.
    • C’est au terme des choses qu’on reconnaît le véritable ouvrier, je ne me lasse jamais. Je ne suis pas lassable. Retenez toujours ceci. Ne vous laisser pas presser. 8 jours de plus peuvent énormément sur un boulot ; ne font rien sur la vente. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Lettres, édition scientifique de ‎Henri Godard & ‎Jean-Paul Louis, éd. Gallimard, 2009, p. 483)
    • Mais cette fidélité se nourrit constamment d’une curiosité difficilement lassable qui me jette périodiquement sur les routes du monde, à l’aventure, malgré toutes mes envies de tranquillité […] — (Michel Butor, Entretiens : Quarante ans de vie littéraire, vol. 2 : 1969-1978, sous la direction d’Henri Desoubeaux, Joseph K. Éditions, 1999, p. 104)
    • Toute l’action, dans la lecture, est le fait de celui qui lit. Voilà pourquoi les liseurs les plus attentifs, les moins lassables, se recrutent parmi les gens habituellement environnés de repos, les gens qui ne voient pas beaucoup remuer le monde autour d’eux. — (La Revue de France, vol. 2, no. 5, sous la direction éditoriale de Marcel Prévost & ‎Raymond Recouly, La Renaissance du livre, 1922, p. 686)
    • […] Isidore tâche de rédiger des textes brefs qui ne lasseront pas l’intérêt de ces destinataires et ne gêneront pas sa compréhension. Il «offre un choix de quelques éléments résumés au plus court, non seulement aux hommes d’étude, mais également aux lecteurs aisément lassables, qui détestent un texte trop long.» — (Michel Banniard, Viva voce : communication écrite et communication orale du IVe au IXe siècle en occident latin, Institut des études augustiniennes, 1992, p. 193)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
lassable lassables
\la.sabl\

lassable \la.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Extrêmement rare) Celle ou celui qui se lasse facilement.
    • Le vainqueur laisse au loin la tourbe des lassables, ceux qui ont admis des murailles et que l’empêchement arrête ; seul, il a droit à nos palpitantes pitiés, car lui aussi se fatigua mais bien davantage […] — (Aurel, Les Jeux de la flamme : roman, Mercure de France, 1906, p. 236)

Traductions[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
lassable lassables
\Prononciation ?\

lassable \Prononciation ?\

  1. Qui est susceptible de se lasser.
    • Ceux qui voyẽt cleremẽt senagẽt l'hõme cholere fort belliqueux, ne variãt à parler, prompt a l'œuure, d'esproueu, entier, indefessible, & non lassable. — (La phisionomie d’Adamant, interpretée par I. Lebon, Guillaume Guillard, Paris, 1556)
    • […] & qu'ils ne s'y épargnoyent ne de iour ne de nuict , quils remédioyent trescommodément, en pareil espace de temps;auec rempars accreus & drécez en-auant;à autant de mur queles tresaspres & non lassables ennemis leur en abatoyent. — (Histoires De Paolo Iovio Comois Evesque De Nocera, Sur Les Choses Faictes Et Avenues de son temps en toutes les parties du monde, traduites de latin en François par le signeur du Parcq Champenois, Guillaume Roville, Lyon, 1552, vol. 1, page 315)