laurisylve

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

La laurisylve de La Palma.

laurisylve \lo.ʁi.silv\ féminin

  1. (Écologie) (Biogéographie) Type de forêt subtropicale humide à prépondérance d’arbres laurifoliées.
    • Enfin, une formation forestière, la pinède sud-atlantique, qui existait à l'état naturel entre la forêt appalachienne et la laurisylve [de Louisiane], a été largement étendue, à la suite des défrichements du Vieux Sud, dans la région de collines sableuses ourlant le sud des Appalaches (d’où le nom de Pine Hills).— (Paul Claval, Bernard Dussart, Henri Friedel, L’écologie, l'encyclopédie Larousse, janvier 1976)
    • Les yakihata [culture sur brûlis] sont apparentés, en ce qu'ils utilisent beaucoup les mame [pois et haricots] et peu le riz de montagne (okabo), aux brûlis de la zone de la laurisylve, ou forêt à feuilles luisantes, qui s'étend du Népal au Kantô en passant par la Chine du Sud et l'extrémité méridionale de la Corée. — (Augustin Berque, La montagne et l'œcoumène au Japon, in L’Espace géographique numéro 2, 1980, pp. 151-162)
    • La sous-province méditerranéenne de Novorossiisk a une extension très réduite comme le climat méditerranéen dans cette région. Vers l'est, à même altitude, lui succède le long de la côte la laurisylve associée au climat humide de Colchide.— (A. Douguedroit, R.-P. Zimina, La végétation méditerranéenne en France et en U.R.S.S. in Méditerranée, 1987, p.69)
    • La laurisylve est une formation végétale propre aux Canaries. Elle évoque quelque peu les forêts tropicales humides par le nombre et la diversité des espèces arborescentes. — (Jean-Marie Pelt, Nouveau tour du monde d'un écologiste, 2005)
    • Plus au nord, elle fait place, jusqu'à la latitude de Shanghai et au-delà en Corée du Sud et dans le Japon méridional, à la laurisylve subtropicale que caractérisent : –sa richesse spécifique, (…);– le mélange de flore, (…);– son uniformité d’aspect (…);– son sous-bois peu dense (…). — (Jean-Jacques Delannoy, Philip Deline, René Lhénaff, Géographie physique: Aspects et dynamique du géosystème terrestre, 2005)
    • Vue d'une canopée d’une forêt pluvieuse tropicale de type laurisylve vers 1400 m dans la réserve naturelle de Mindo, en Équateur. — (François Ramade, Dictionnaire encyclopédique des sciences de la nature et de la biodiversité, 2008)
    • Quant à la végétation autochtone de la Méditerranée, son point de départ, elle a la caractéristique de la laurisylve primitive, dont descendent des plantes qui ont une importante capacité d'adaptation à la sécheresse et une bonne repousse après les incendies comme les oliviers sauvages, arbousiers, lauriers, caroubiers, myrtes, salsepareilles. — (Jean-Pierre Poulain, Dictionnaire des cultures alimentaires, 2018)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]