lavasse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVe siècle)[1] De laver avec le suffixe péjoratif -asse.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lavasse lavasses
\la.vas\

lavasse \la.vas\ féminin

  1. (Vieilli) sauf : (Québec) (Belgique) (Lorraine) Averse soudaine et abondante.
    • [Les filles d’honneur] se trouvèrent dans un agréable désordre, par une lavasse de pluie artificielle, inopinément survenue... — (Jean Puget de La Serre, Histoire curieuse de tout ce qui s’est passé à l’entrée de la Reine, Mère du Roi Très-Chrétien, dans les villes des Pays-Bas, Imprimerie Plantinienne de Baltazar Moretus, Anvers, 1632)
    • Après une lavasse de trois ou quatre heures ils ressemblaient tous à des fossoyeurs de mines ou des tireurs d’ocre et ne savaient comme échapper parmi le terrain gros et visqueux, ni où affermir le pied dans ces étroites tranchées [...]. — (Jean Boyvin, Le siège de la ville de Dole, Guyenot et Bluzet, Dole, 1869, page 178)
    • C'est qu’avec la noirceur est survenue la pluie, une de ces lavasses d’octobre, violente, drue, froide, que le vent d’est ramasse en paquets pour la jeter aux carreaux avec des claquements de linge mouillé. — (Ringuet, Trente arpents, Flammarion Québec, 1938)
  2. (Familier) Soupe, sauce ou boisson où l’eau est en excès, ou tout simplement insipide.
    • - Bon, d’accord, grommela l’autre ; pouah ! c’est de la lavasse...
      - Il reste exactement deux verres, c’est de la vraie lavasse, mais buvons et trinquons !
      — (Fiodor Dostoïevski, L'Éternel Mari (1870), traduction de Bernard Kreise, L’Age d’homme, Lausanne, 1988)
    • – Prends la bouilloire et fais-nous du café. Du bon, hein ? Pas de la lavasse. Tu iras en porter une tasse à l’officier allemand. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, réédition Cercle du Bibliophile, page 337)
    • Obliquant par notre portail grand ouvert (sinon, la crue l'enfoncerait) et traversant en trois coups de gaffe la pelouse enfouie sous un mètre de lavasse jaunâtre, la barque vient de buter sur la cinquième marche du perron, à peine recouverte. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 11)
    • Ton Kim prétend que notre Bollinger, c’est de la lavasse ! — (Anne B. Ragde, L’Héritage impossible, traduction de Jean Renaud, Balland, 2010)
  3. (Figuré) Quelque chose sans saveur, sans intérêt.
    • C’est qu’il n’y a pas à dire, mon vieux, nous sommes imbibés et saturés de toute une lavasse de lieux communs et de formules ! — (Joris-Karl Huysmans, En ménage, Charpentier, 1881)
    • « Je viens de relire la début de Nuit noire. C’est de la lavasse — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 105)
  4. (Figuré) Personne sans énergie, sans vigueur ; lavette.
    • Moyennant la forte somme, le cher maître lui a proposé d’arranger le coup. Seulement Coras n’était pas une lavasse, de plus il était, aux dires de sa domestique, très jaloux. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 245)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe laver
Subjonctif Présent
Imparfait que je lavasse

lavasse \la.vas\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de laver.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Portugais[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe lavar
Subjonctif Présent
Imparfait se eu lavasse
se você/ele/ela lavasse
Futur

lavasse \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de lavar.
  2. Troisième personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de lavar.