lettre de noblesse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) → voir lettre et noblesse

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lettre de noblesse lettres de noblesse
\lɛ.tʁə də nɔ.blɛs\

lettre de noblesse \lɛ.tʁə də nɔ.blɛs\ féminin

  1. (Sens propre) (France) Document par lequel il était établi qu’une personne était noble.
    • La première lettre de noblesse, dont il est parlé dans l’histoire, remonte à Robert le Dévot. Elle est datée du 24 juin 1008, et déclare noble et de noble race Denis et Louis Jacquot, originaires de Bourgogne. — (Abbé Azarie Couillard-Després, « Étude sur la noblesse de France », dans La noblesse de France et du Canada, Montréal : Le Pays Laurentien éditeurs, 1916, p. 9)
  2. (Figuré) (Au pluriel) Reconnaissance de la compétence d’une personne par ses pairs, ou de l’importance d’une chose par les personnes compétentes.
    • Pour rendre ses lettres de noblesses à celui qui est cependant vénéré sous forme de vins doux naturel par les vignerons de Rasteau ou Beaumes […] — (« Le grenache, une star mondiale invitée dans les Dentelles », La Provence, 6 juin 2010)
    • Originaire de Boucherville, Pierre-Luc Gagnon vit en Californie depuis 16 ans. Il y a acquis ses lettres de noblesse en tant que champion de planche à roulettes. L’exil forcé lui a permis de développer sa passion et d’en devenir l’un des meilleurs au monde. Ses 21 médailles accumulées au fil des ans dans les championnats X Gamesen font foi. — (« Ça roule pour Pierre-Luc Gagnon », site de Tout le Monde en parle, ICI Radio-Canada Télé (http:/ /ici.radio-canada.ca/tele/), dimanche 13 novembre 2016)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]