libérateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Vers 1500) Du latin liberator.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin libérateur
\li.be.ʁa.tœʁ\

libérateurs
\li.be.ʁa.tœʁ\
Féminin libératrice
\li.be.ʁa.tʁis\
libératrices
\li.be.ʁa.tʁis\

libérateur \li.be.ʁa.tœʁ\

  1. Qui délivre, ce qui libère.
    • Comme un écolier au son de la cloche libératrice, M. Chasle, en un tournemain, rassembla ses paperasses, fit plusieurs petits saluts, et s’esquiva. — (Roger Martin du Gard, Les Thibault, cinquième partie, La Sorellina, Éditions de la Nouvelle revue française, Paris, 1928)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
libérateur libérateurs
\li.be.ʁa.tœʁ\

libérateur \li.be.ʁa.tœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : libératrice)

  1. Celui qui a libéré une personne, une ville, un peuple, de la captivité, de la servitude ou de quelque grand péril.
    • En 1955, nous étions sous le choc de la “réconciliation” soviéto-yougoslave. Sans crier gare, la troïka moscovite avait débarqué à Belgrade pour se jeter dans les bras de Tito et le couvrir de fleurs. […], Josip Broz Tito soudainement redevenait un grand communiste, le libérateur de son peuple ! — (Gabriel Enkiri, Kidnapping : entre l'Élysée et Saint-Caradec, Éditions Phare-Ouest, 1998, part. 2)
    • Non loin d’Asfeld, où l’église épouse la forme d’un violon, se trouve un village baptisé Poilcourt-Sydney en l’honneur de ses libérateurs australiens. — (Jean S. Cartier, Traces de la grande guerre, Marval, 1994)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]