licenciement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de licencier avec le suffixe nominal -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
licenciement licenciements
\li.sɑ̃.si.mɑ̃\

licenciement \li.sɑ̃.si.mɑ̃\ masculin

  1. (Militaire) Action de licencier des troupes.
    • Le colonel, peu grièvement blessé, se retira sur la Loire et quitta Tours avant le licenciement. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Son trésor est vide. Son armée, mal recrutée, mal équipée, mal disciplinée, absolument démoralisée par ses défaites récentes, est réduite à fort peu de chose par les licenciements forcés et les désertions. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 15)
  2. (Travail) Rupture du contrat de travail à l’initiative de l’employeur ou d’une autre personne.
    • Les patrons répondent alors par le licenciement de tous les ouvriers, plongeant toute une population dans la misère. — (François Auvray, 1936, ils ont osé, ils ont gagné : histoire des grèves en Seine-Inférieure, Institut CGT d'histoire sociale de Seine-Maritime, 2006, page 85)
    • J’effectuais les dernières semaines de mon préavis de licenciement (lequel avait été motivé par mon refus revendiqué d’adhérer aux orientations stratégiques de l’entreprise). — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]