liorzh

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1499)[1] Mentionné dans le Catholicon : liorz, lyorz.
À comparer avec les mots lluarth en gallois, lowarth en cornique, luibhghort en gaélique (sens identique).
Du moyen breton luorz, lyorz (« courtil, jardin ») qui, comme les autres noms brittoniques, vient de *lub-gorth composé de lub (« herbe, légume ») et de gorth (« enclos »).[2][3]

Nom commun [modifier le wikicode]

liorzh féminin \ˈljɔrs\ (pluriel : liorzhoù \ˈljɔrzu\)

  1. Jardin, courtil.
    • Na dispar e vefe ar bed mar e vefe heñvel ouzh al liorzh-se, burzhudus, ijinet gant Marzhin ! — (Langleiz, Romant ar Roue Arzhur, Éditions Al Liamm, 1975, p. 145)
      Que le monde serait exceptionnel s’il était identique à ce jardin-là, merveilleux, créé par Merlin !
    • Ecʼhon oa al liorzh, hag, ezhomm ebet da lavarout, dalcʼhet a-ratre ; damheñvel ouzh al liorzhoù-studi : bleuñvegoù hirgarrezek bevennet a veuz, a rezeda, pe me ’oar, alezioù grouanek etrezo. — (Roparz Hemon, Beajour ar goañv, in Gwalarn, niv. 159, Du 1943, p. 188)
      Le jardin était vaste et, inutile de le préciser, bien tenu ; semblable aux jardins botaniques : des parterres de fleurs rectangulaires bordés de buis, de réséda, séparés par des allées de graviers.

Synonymes[modifier le wikicode]

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]