loupage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) Dérivé de louper avec le suffixe -age.
Ce mot était assez répandu au cours des années 1910-1930 dans les articles de presse sur le football ou le rugby, doublon de loupé, apparu à la même époque mais qui lui a survécu.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
loupage loupages
\lu.paʒ\

loupage \lu.paʒ\ masculin

  1. Fait de louper quelque-chose.
    • Cela ne va pas sans quelques ratages, dérapages et loupages en tout genre, mais, comme le dit mon maître le Professeur Shadoko : « C'est en essayant continuellement qu'on finit par réussir. En d'autres termes, plus ça rate, et plus on a de chances que ça marche ». — (Sylvie Germain, L’Inaperçu, Albin Michel, 2008)
  2. (Spécifiquement) (Football, Rugby) (Désuet) Synonyme de loupé.
    • Sur un loupage de l’arrière parisien, Minachevis, qui a bien suivi, marque entre les poteaux un essai, pourtant contesté par les Parisiens, qu’il transforme sans douleur. — (L’Ouest-Éclair, Stade Français (mixte) bat S. R. U. C. par 11 points à 5, 17/12/1912, page 3)

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]