lunigère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Composé de lune et du latin gero (« porter »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
lunigère lunigères
\ly.ni.ʒɛʁ\

lunigère \ly.ni.ʒɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Astronomie) (Désuet) Se disait anciennement des corps célestes dotés de satellites naturels.
    • Il prétend qu’un tourbillon du même rang que le nôtre doit, pour être au complet, présenter quatre planètes lunigères, comme sont en effet la Terre, Jupiter, Saturne et Herschel. […] enfin, il [Charles Fourier] prétend qu’une lunigère ne peut se passer d’au moins une lune pour son service magnétique, que pour ce service la lune morte fut momifiée, et que l’on put ainsi affranchir les lunes vivantes du service pénible et dangereux que l’une d’elles aurait dû faire ; pendant qu’une planète lunigère est en état de subversion sociale, elle est toujours bornée à une seule lune ; les autres qui lui sont destinées vivent en attendant dans des orbites simples, sous la tutelle de quelque astre en pleine harmonie. — (« Cosmogonie », in Almanach phalanstérien pour 1850, Paris)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lunigère lunigères
\ly.ni.ʒɛʁ\

lunigère \ly.ni.ʒɛʁ\ féminin

Une lunigère.
  1. (Astronomie) (Désuet) Planète dotée d'une lune.
    • Ainsi [Charles] Fourier nous raconte tranquillement, comme s’il le savait pertinemment, que la lune de notre Terre avait servi de satellite à une lunigère qui avait occupé l’orbite terrestre avant nous, et qui fut déplanée après être morte de vieillesse ; que notre pauvre lune s’affectionna plus particulièrement à la jeune planète qui était venue remplacer l’ancienne lunigère ; que notre Terre, à l’époque de sa chute en subversion, fut atteinte d’une maladie violente qui se communiqua à la lune, qui en mourut comme une vieille servante dévouée meurt à la peine en servant une maîtresse malade ; que dans les mouvements convulsifs de son agonie, cette pauvre vieille lune s’étant approchée trop près de la Terre, il en résulta une extravasation des mers, qui fut le déluge ; enfin, il prétend qu’une lunigère ne peut se passer d’au moins une lune pour son service magnétique, que pour ce service la lune morte fut momifiée, et que l’on put ainsi affranchir les lunes vivantes du service pénible et dangereux que l’une d’elles aurait dû faire. — (« Cosmogonie », in Almanach phalanstérien pour 1850, Paris)
  2. (Entomologie) Papillon diurne de la famille des lasiocampidés dont les ailes sont ornées de lunules.
    • La chenille de la lunigère se nourrit sur des pins, épicéas et sapins.

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]