médiat

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVe siècle) Dérivé de immédiat, par aphérèse[1] ou du latin mediatus (« qui est au milieu ») ; voir médian.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin médiat
\me.dja\

médiats
\me.dja\
Féminin médiate
\me.djat\
médiates
\me.djat\

médiat \me.dja\

  1. (Didactique) Qui n’est en relation avec un corps que par un autre interposé.
    • La distinction des pensées ou connoissances, en médiates & immédiates prouve encore moins la prétendue imperceptibilité des pensées. — (Règles du Bon Sens, dans les Œuvres de Messire Antoine Arnauld, tome 40, p. 175, 1780)
  2. (En particulier) Se dit d’une personne ou d’une chose qui est en relation avec une autre par un intermédiaire.
    • Au contraire, un message diffusé par un mass media quelconque est toujours « lointain » et général , médiat et dans une plus ou moins grande mesure « impersonnel ». — (Francis Balle, Institutions et publics des moyens d'information: presse, radiodiffusion, télévision, Montchrestien, 1973, page 665)
  3. (Histoire) Qualifiait des princes allemands qui ne tenaient pas leurs possessions directement de l’empereur.
    • Prince, comte médiat. Dans les dernières années du Saint Empire ( 1803 - 1806 ), puis dans la Confédération germanique ( 1815 - 1866 ), prince, comte qui avait été à la tête d’un État jadis souverain, — (Yves Tissier, Le vocabulaire de l’histoire, Vuibert, 2005, page 578)

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]