médiatif

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Employé la première fois par Gérard Lazard en 1956[1]. Il est composé à partir du latin medium « intermédiaire » et du suffixe -if.

Nom commun[modifier]

médiatif \me.dja.tif\ masculin

  1. (Linguistique) Catégorie grammaticale ou domaine sémantique qui permet d’indiquer la mise à distance de l’information par le locuteur.
    • La catégorie du médiatif s'organise autour de trois valeurs fondamentales : 1) faits rapportés, y compris selon le ouï-dire ; 2) faits inférés ; 3) faits de surprise. (Guentchéva, Zlatka. « Manifestations de la catégorie du médiatif dans les temps du français », Langue française, 1994, n°102, page 1)
  2. (Par extension) Nom d’un mode verbal encodant cette valeur.
    • (en bulgare) le mode médiatif est utilisé lorsqu’on rapporte un fait qu’on a entendu dire, mais dont on a pas été le témoin direct. (Cours de bulgare en ligne, 2011)
Note[modifier]
  • Ce terme est utilisé par certains linguistes tandis que la majorité lui préfèrent le terme évidentiel qui est un calque de l’anglais critiqué car il présente l’inconvénient d’être basé sur un faux-amis du mot français évidence.
  • Le second sens est peu utilisé, sinon dans quelques grammaires du bulgare et du turc.

Traductions[modifier]

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin médiatif
\me.dja.tif\
médiatifs
\me.dja.tif\
Féminin médiative
\me.dja.tiv\
médiatives
\me.dja.tiv\

médiatif \me.dja.tif\

  1. (Linguistique) Lié à la mise à distance de l’information par le locuteur.
    • Le français, comme d’ailleurs beaucoup d’autres langues, n’a pas développé un système grammatical du médiatif, mais il est apte à exprimer des valeurs médiatives par le truchement de certaines formes de son système temporel, notamment le conditionnel présent ou passé, le passé composé, le présent ou même le passif. (Guentchéva, Zlatka. « Manifestations de la catégorie du médiatif dans les temps du français », Langue française, 1994, n°102, page 10)
    • Entre l’assertion (vrai/faux) et la modalisation épistémique (nécessairement/possiblement vrai ou faux), une zone intermédiaire, médiative ou de mise à distance, peut s’exprimer dans nombre de langues par des mécanismes divers. (López Izquierdo, Maria. « L’émergence de dizque comme stratégie médiative en espagnol médiéval », Cahier de linguistique hispanique médiévale, 2006, 29, 483-495)

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

<references>

  1. Guentchéva, Zlatka. « Manifestations de la catégorie du médiatif dans les temps du français », Langue française, 1994, n°102, page 1