méditer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin meditor.

Verbe [modifier le wikicode]

méditer \me.di.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réfléchir sur quelque chose, l’examiner mûrement, de manière à l’approfondir.
    • Enfin, avez-vous jamais réfléchi au sens général des mœurs anglaises ? N’est-ce pas la divinisation de la matière, un épicuréisme défini, médité, savamment appliqué ? — (Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée, 1836)
    • Ces réflexions étaient sans doute partagées par mon compagnon Evans, car je l'entendais qui tenait derrière moi à mi-voix une conversation intime; lui aussi méditait probablement sur l'étrangeté du pays et la nouveauté de la situation. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 82)
    • (Absolument) Ce philosophe passe sa vie à méditer.
    • Méditer sur un sujet, sur une question, sur une difficulté.
  2. Projeter, penser à faire une chose, réfléchir aux moyens de l’exécuter.
    • Il en profita pour faire part à sa femme de la révolution de famille qu’il méditait depuis l’avant-midi. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, pages 249-250.)
    • Méditer un projet, une entreprise.
    • Méditer une bonne, une mauvaise action.
    • Méditer la ruine de quelqu’un.
    • Méditer une vengeance éclatante.
    • Une entreprise longtemps méditée.
    • Une réponse méditée. Avec un infinitif ou une proposition pour complément.
    • Méditer de réparer une faute, de reprendre une affaire interrompue.
    • Je méditais comment j’éviterais ce danger.
    • Je médite à qui je confierai ce dépôt, à quoi je bornerai mes demandes, à quel tribunal je pourrais avoir recours.
    • Méditer où on ira d’abord, par où on passera.
    • Méditer si on acceptera telle proposition.
  3. Approfondir une pensée.
    • Figure mélancolique, il méditait profondément devant le monceau de ferraille et de cendres qui représentait sa défunte motocyclette. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 64 de l’édition de 1921)
  4. (Absolument) Faire une méditation pieuse.
    • Les religieux, les séminaristes ont des heures réglées pour méditer en commun.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]