méduser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du nom de la gorgone Méduse qui, selon la mythologie grecque, pétrifiait tous ceux qui croisaient son regard.

Verbe [modifier le wikicode]

méduser \me.dy.ze\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Frapper de stupeur.
    • Ce terme de suzeraineté a le don de méduser nos hommes d’État les plus habiles ; il inspire la terreur. — (Adalbert-Henri Foucault de Mondion, Journal d'un mandarin, E. Plon, Nourrit et Cie, 1887, p. 252)
    • Murat chargeait avec sa cravache et médusait les cosaques d’admiration. — (Gustave Larroumet, Petits portraits et notes d'art, Hachette, 2e série, 1900, p. 152)
    • La terrible paire d’yeux brasillants de mademoiselle Sergent les méduse du fond de la salle. Et la séance s’achève au milieu d’un silence irréprochable. — (Willy et Colette, Claudine à l’école, 1900. Le Livre de Poche, p. 168)
    • Elle avait mandé, télégraphiquement, sa couturière récalcitrante et, en quelques phrases terribles, cinglantes, sans réplique, était arrivée à la mater, à la désarmer, à la méduser. — (Léonce de Larmandie, La Comédie mondaine : Vendémiaire, Mascaro, 1902, p. 105)
    • Le visage de la jeune Anglaise exprimait une si farouche résolution que sa victime en demeurait médusée. — (Paul Bourget, L’Écuyère, Plon, 1921, 2e partie, chap. 3)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]