méliphage à bec grêle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIXe siècle) De méliphage, bec et grêle, à cause du bec fin incurvé vers le bas caractéristique de l’espèce. C’est aussi le sens du qualificatif scientifique « tenuirostris » créé par John Latham en 1802.

Locution nominale [modifier]

Singulier Pluriel
méliphage à bec grêle méliphages à bec grêle
\me.li.fa.ʒ‿a bɛk gʁɛl\
Un méliphage à bec grêle

méliphage à bec grêle \me.li.fa.ʒ‿a bɛk gʁɛl\ masculin

  1. (Ornithologie) Espèce de passereau du sud-est de l’Australie, y compris la Tasmanie, fréquentant les zones boisées mais aussi les jardins urbains, où il recherche le nectar des fleurs.
    • Les Méliphages à bec grêle fréquentent généralement les forêts qui sont adaptées à la sècheresse et dont le sous-bois est composé de broussailles épaisses. — (Daniel Le Dantec, Méliphage à bec grêle, oiseaux.net, 16 février 2016)
    • Ce Méliphage à bec grêle a été photographié au parc national de Lamington, près de Brisbane, le 4 novembre dernier. — (Pierre Bannon, Méliphage à bec grêle (HQ: Australie), passionphotonature.com, 29 novembre 2011)
    • Dehors, dans le jardin, un délicat méliphage à bec grêle trempe son fin appendice dans les inflorescences tubulaires rouges d’un grévilléa à floraison hivernale. — (Karen Viggers, Le Murmure du vent, Éditions Les Escales - Edi8, 2017)
Note[modifier]
  • En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une si on le désire quand on veut expliciter le fait qu’on ne parle pas d’individus, mais qu’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

Hyperonymes[modifier]

(simplifié)

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]