méloper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De mélopée

Verbe [modifier le wikicode]

méloper \me.lɔ.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dire comme une mélopée.
    • Il faut avoir assisté, non clandestinement mais veillant au moins à sa lucidité, à ces soirées ruisselantes où ils mélopent, chantent, scandent, hurlent, crient, rient, battent des mains et des pieds, au rythme obscène de la danse du ventre qu’exécutent deux trois bonnes femmes à poil, tapineuses en rade, en rupture de ban (parisiennes pour la plupart, fausses gitanes quelquefois, car ici comme dans toute la France, les véritables ouled-naïls se comptent sur les doigts), servant le plaisir de leurs hommes et prenant le leur, dont les formes imposantes ne sont voluptueuses que dans un certain état d’esprit nostalgique, les cris redoublent, les danseuses chancellent, la fumée se fait plus dense mêlée à l’odeur de menthe du thé et du kif, la sueur coule, les chemises tombent, les ceintures éclatent, les ficelles cassent, l’aiguille du disque dérape, on n’y voit plus, on crève de chaleur, de moiteur, les corps s’étreignent. — (Jean-Paul Clébert, Paris insolite, 1972)
    • Conclusion : soigner les mauvais élèves en orthographe par la méthode Coué, leur faire méloper tous les matins à jeun : « Je suis bon en orthographe, je suis bon en orthographe… » — (Michel Barlow, Enseigner le français aujourd’hui, 1971)

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]