ménagère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

ménagère \me.na.ʒɛʁ\

  1. Féminin singulier de ménager.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ménagère ménagères
\me.na.ʒɛʁ\

ménagère \me.na.ʒɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : ménager)

  1. Celle qui administre avec économie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ménagère ménagères
\me.na.ʒɛʁ\

ménagère \me.na.ʒɛʁ\ féminin

  1. Service de couverts de table dans un coffret.
    • Une ménagère en argent, en inox.
  2. (Rare) Pièce de vaisselle sur laquelle se range la salière, la poivrière, l'huilier et le vinaigrier.
  3. La femme qui, dans un couple, s’occupe du ménage.
    • C’était elle qui assumait dans la maison les travaux de l’homme que sa vieillesse lui eût rendus difficiles. Combien de ménagères auraient, d’elles-mêmes, pris cette initiative généreuse ! — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Quelle cuisine pouvait-on faire sans carottes ni poireaux ? Comment une ménagère pouvait-elle s’intéresser à la vie quand manquait l’essentiel ? — (René Barjavel, Le diable l’emporte, 1948, page 257)
    • – Et vos parents étaient ?…
      – Mon père mécanicien. Ma mère sans profession… « Ménagère », comme inscrivit mon père sur mon bulletin de naissance. Ce qui irrita ma mère, fort coquette.
      — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 58)
    • Dans le village des Andrieux (Hautes-Alpes), les ménagères vont le premier de l’an à la fontaine, d’aussi bonne heure que possible. — (Brigitte Caulier, L’Eau et le sacré : les cultes thérapeutiques autour des fontaines en France, du Moyen Âge à nos jours, Quéebc : Presses de l’Université Laval & Paris: Beauchesne, 1990, page 78)
    • Ahurissant : on la juge pour la complicité dans des crimes abominables, et Monique Olivier se dépeint en ménagère effacée, régalant son tyran de mari de cacasse à cul nu et de tarte au sucre. — (Stéphane Durand-Souffland, Frissons d’assises: L’instant où le procès bascule, Denoël, 2012)
  4. (Familier) Femme légitime ; épouse.
    • Jean avait fait l’acquêt d’un joli coin de terre
      Qui pouvait le nourrir avec sa ménagère.
      — (Philippe-Amédée Blacher, Fables - La Ganelonide - Poésies diverses, Poésies diverses, Épigrammes, Qui trop embrasse mal étreint ; Imprimerie d’Eugène l’Enfant, Condé-sur-Noireau, 1869, page 214)
  5. (Argot) Bonne à tout faire s’occupant du ménage du colonial et qui fait souvent fonction de concubine.
    • La première ménagère de Ferdinand, celle qui était maintenant mariée et qui avait des enfants, s’appelait Maligbanga. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IV, Gallimard, 1937)
    • Une négresse se suspend à son bras ; c’est sa ménagère sans doute. — (André Gide, Souvenirs et voyages, Gallimard, Pléiade, 2001, page 352)
  6. (Vieilli) Servante qui a soin du ménage de quelqu’un.
    • D’autre part, les renseignements recueillis sur la ménagère établissaient qu’elle radotait assez souvent et n’était pas capable, pour peu qu’on insistât, d’affirmer deux fois les mêmes choses. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il a chez lui une ménagère dont il est fort content.
  7. (Zoologie) Une espèce d’insecte lépidoptère (papillon) de jour de la famille des arctidés (Arctiidae) : Dysauxes punctata.
  8. (Lorraine) (Désuet) Binet.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens et dans la ci-devant Province de Lorraine, Nancy, 1807.