mêler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français mesler, issu du latin miscere (« mêler, mélanger ») devenu *misculare en latin populaire et qui a donné mezclar en espagnol, mesclar en occitan, mesclar en portugais et mescolare en italien. (Vers 980) mescler.

Verbe [modifier le wikicode]

mêler \me.le\ ou \mɛ.le\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se mêler)

  1. Mettre ensemble des choses et les confondre.
    • Et, vivement impressionné par la noblesse réelle du spectacle, je ne pus m’empêcher de mêler ma voix aux acclamations enthousiastes des croyants prosternés. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 133)
    • Dans Malhação par exemple, comme d'ailleurs dans toute télénovela, il y a une famille centrale autour de laquelle se greffent des intrigues amoureuses, mêlant tour à tour les thèmes de la santé, la jeunesse, la joie et la sexualité, et surtout l’adultère. — (Stéphane Malysse, « Ce que la beauté fait faire : Sociétés et corps en transformations. Études brésiliennes », chapitre 11 de Quête de beauté, pratiques culturelles et risques, dirigé par Bernard Cadet et Gérard Chasseigne, Éditions Publibook Université, 2012, page 205)
    • J’ai mêlé mes livres, mes papiers, en sorte que je ne puis plus trouver ce que je cherche.
    • Dans cette ville beaucoup d’édifices publics mêlent les influences gothiques aux mauresques.
      Se mêler à la foule.
    • Société mêlée, monde mêlé, : monde où se trouvent des éléments de valeur inégale.
    • Il fréquente un monde un peu mêlé.
    • Il sait mêler à propos la douceur à la sévérité.
    • Cet auteur a mêlé l’agréable et l’utile dans tous ses ouvrages, œuvres mêlées.
    • Lettres mêlées de vers et de prose.
    • Mêler les affaires aux plaisirs.
    • Mêler le vin, le lait : Mettre ensemble des vins, des laits de diverses sortes.
  2. Brouiller, embrouiller les choses de telle sorte qu’on ne puisse pas aisément les dévider ou les séparer.
    • Mêler du fil, un écheveau, des écheveaux.
      Mêler des cheveux.
    • Mêler les cartes.
    • C’est à vous à mêler.
    • Mêler une serrure : Fausser les gardes ou quelque ressort d’une serrure, en sorte que la clef ne puisse ouvrir.
  3. Introduire de façon inextricable, impliquer.
    • Mêler quelqu’un dans une accusation.
    • Être mêlé dans une mauvaise affaire.
    • Mêler quelqu’un dans des discours, dans des propos, parler de lui de manière à le compromettre ou à lui déplaire.
    • Mêler ses larmes à celles de quelqu’un : Pleurer avec lui, partager son affliction.
  4. (Pronominal) Devenir moins pur.
    • Cette race s’était mêlée et avait perdu beaucoup de sa pureté.
    • Les étrangers envahissaient le Sénat ; le sang romain se mêlait.
  5. (Pronominal) Participer à une chose, intervenir dans une affaire.
    • Il s’entretient avec un de ses compatriotes. Je me mêlerais volontiers à leur conversation au cas qu’ils me feraient des avances. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Mais comment dire à qui vient de vous sauver la vie qu’il se veuille mêler de ce qui le regarde ? — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer », 1955)
    • Donald Trump souhaite que la justice s’en mêle au nom de la « Sécurité Nationale ». Il risque d’être déçu. — (Gilles Paris, Président Trump, an II : la chasse à l’homme, Le Monde. Mis en ligne le 9 septembre 2018)
    • Il se mêle de politique et n’y entend rien.
  6. (Pronominal) S’occuper d’une chose étrangère à sa profession, à ses habitudes, à ses talents, à ses affaires.
    • Il est médecin, et il se mêle d’astronomie.
    • C’est un littérateur, et il se mêle de donner des conseils aux généraux.
    • Quand ce bon homme se mêle de railler, il est plus malin que personne.
  7. (Québec) Embrouiller une personne, la rendre confuse.
    • C’est ce genre de messages contradictoires qui mêlent les gens et les poussent à décrocher. — (Richard Martineau, Bienvenue en zone rouge foncé!, Le journal de Montréal, 1er avril 2021)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]