machiavélique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du nom de Nicolas Machiavel et -ique.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
machiavélique machiavéliques
\ma.kja.ve.lik\

machiavélique \ma.kja.ve.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui tient du machiavélisme.
    • Voilà tout ce que j'apportai avec moi dans mon sac. Les commentaires indispensables. En particulier ceux de l'homme d'État s'adressant à Machiavel d'un pouvoir à l'autre : Napoléon Bonaparte qui se pressent l'incarnation machiavélique du Nouveau Prince contre l'Héréditaire, mais désireux de perdurer, à son tour, au pouvoir : être le Nouveau, et suivi par ses descendants, qui seront les Héritiers...
      Si je m'étends là-dessus c'est pour que le lecteur connaisse les bonnes — les magnifiques intentions — qui étaient les miennes lorsque je me retirai à Acapulco chargé de littérature machiavélique, avec un arrière-goût de mélancolie, solde inévitable de mon histoire personnelle récente, sans imaginer que le machiavélisme véritable ne se trouvait pas dans mes sacs mais qu'il m'attendait dans la maison de La Quebrada […].
      — (Carlos Fuentes, La volonté et la fortune, traduit de l'espagnol (Mexique) par Vanessa Capieu, Éditions Gallimard, 2014)
  2. (Par extension) Se dit des maximes et des actions étrangères à la politique, où il entre de la mauvaise foi, de la perfidie.
    • La chambre a destitué M. de La Fayette; elle a enlevé à toutes les gardes nationales de France leur chef, leur père, leur âme. C'est une machination machiavélique, depuis longtemps ourdie par les ennemis de la liberté. — (« Revue politique : France : Paris », daté du vendredi 31 décembre 1830, dans La Revue de Paris, tome 22, Paris : au bureau de la Revue de Paris, 1831, p.46)
    • Il eut pour successeur son frère Charles IX, qui n'avait que dix ans et demi lorsqu'il monta sur le trône. Catherine de Médicis, sans avoir le titre de régente, gouverna pendant toute la durée de ce règne, qui fut de quatorze ans, et qui n'offre aux yeux attristés que des intrigues machiavéliques et des luttes sanglantes. — (Abbé Guetté, Histoire de l’Église de France, tome 9 : Période moderne, livre 4 (1560-1574), Paris, 1853, p. 2)
    • Nous terminerons ici nos recherches sur l'application des principes de l'économie politique à la législation commerciale. C'est le moment de faire remarquer au lecteur, que nous ne lui avons présenté nulle part cette doctrine machiavélique, qui fait aujourd'hui le fondement du système mercantile de presque toute l'Europe ; doctrine que le bon La Fontaine exprimoit si heureusement dans un vers, où il ne croyoit pas donner un précepte de politique. — (Jean Charles Léonard Simonde de Sismondi, De la richesse commerciale, ou principes d’économie politique, appliques à la législation du commerce, tome 2, Genève : chez J. J. Paschoud, an XI, p. 445)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]