magique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin magicus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
magique magiques
\ma.ʒik\

magique \ma.ʒik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la magie.
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, et, plus volontiers, ils se servaient de leur puissance magique pour tourmenter les hommes et les bêtes. — (Octave Mirbeau, Rabalan, 1886)
    • L’aporie est une espèce d’énigme, mais considérée d’un point de vue logique plutôt que magique ou spirituel. C’est un problème qu’on renonce à résoudre, au moins provisoirement, ou un mystère qu’on refuse d’adorer. — (André Comte-Sponville, Dictionnaire philosophique, Presses universitaires de France, 2001)
  2. Qui semble être produit par le prétendu pouvoir de la magie.
    • François se dévoyait auprès des filles publiques, […]. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Jérôme Denis fait également le constat d’un paradoxe : si ce « travail des données » joue un rôle important dans la vie des organisations, il y est le plus souvent aussi invisibilisé et dévalorisé. Cela découle d’une fausse image que nous nous faisons des données qui seraient dotées de la faculté « quasi-magique » de se propager toutes seules dans les organisations comme le long du système nerveux. — (Lionel Maurel, Le droit comme outil d’humanisation du travail des données, 12 octobre 2018 → lire en ligne)
  3. (Par extension) (Figuré) Ce qui étonne, fait illusion.
    • Un éclat magique.
    • Cette illumination est d’un effet, produit un effet magique.
    • C'était magnifique, grandiose, magique. Vous savez, tous ces mots qui n'en peuvent plus d'être éblouis. — (Nadia Plourde, La gloire de mes élèves, éditions Les 400 coups, Montréal, 2008, p. 205)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • magique sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]