mahométan

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Mahometan

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1538) De Mahomet avec le suffixe -an.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mahométan
\ma.ɔ.me.tɑ̃\
mahométans
\ma.ɔ.me.tɑ̃\
Féminin mahométane
\ma.ɔ.me.tan\
mahométanes
\ma.ɔ.me.tan\

mahométan

  1. (Vieilli) Musulman, islamique.
    • Le commerce, l’esprit d’aventures, les ambassades des papes, des rois de France auprès des princes mahométans […] poussèrent vers l’Asie une foule d’hommes de toute condition, des moines, des artisans, des prêtres, des soldats. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1833, tome 1)
    • Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. — (Hugo, Choses vues, 1887)
    • Depuis le 24 janvier nous sommes en ramadan, neuvième mois de l’année lunaire mahométane, pendant lequel tout bon musulman s’abstient de manger, de boire, de fumer, bref, de toute jouissance charnelle, depuis l’aube jusqu'au coucher du soleil. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 126)
    • On ne savait même pas trop s’il avait réellement séjourné en Turquie ou bien dans quelque État barbaresque, la Tunisie, l’Algérie, en somme dans un pays mahométan ; mais on allait jusqu’à dire qu’il s’y était fait musulman. — (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959. p. 89)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mahométan
\ma.ɔ.me.tɑ̃\
mahométans
\ma.ɔ.me.tɑ̃\
Féminin mahométane
\ma.ɔ.me.tan\
mahométanes
\ma.ɔ.me.tan\

mahométan masculin

  1. (Vieilli) Musulman.
    • À mesure que les mahométans devinrent puissants, ils se polirent. — (Jaucourt, in L'Encyclopédie, 1751)
    • D'après Stanislas Plater, la Pologne, en 1765, sur 20 millions d'habitants, possédait environ 8 millions de catholiques romains, près de 4 millions de catholiques grecs, 3 millions de catholiques schismatiques, 2 millions de protestants, 2 millions d'israélites, près de 200.000 raskolniks ou espèces de bohémiens et de missionnaires russes, et 56.000 mahométans. — (François-Vincent Raspail, De la Pologne — Pour une réforme agraire, 1839, note de bas de page)
    • Il y a souvent chez eux, avez-vous ajouté, des exagérations de mortification que vous êtes les premiers à condamner chez les mahométans et les idolâtres. — (Abbé Pinard, Dictionnaire des objections populaires contre le dogme, la morale, la discipline et l'histoire de l’Église catholique, publié par Jacques Paul Migne, 1860, p.107)
    • Il était si peu calviniste et si peu tolérant, qu'il disait : « Si je me trouvais dans la nécessité de me faire mahométan ou calviniste, j'aimerais mieux me faire mahométan; car enfin les mahométans adorent un Dieu bon et miséricordieux, au lieu que les calvinistes nous proposent un Dieu cruel et impitoyable qui damne ses créatures de propos délibéré. » — (Léo Armagnac, Histoire de Turenne, maréchal de France, Tours : Mame, 1888, page 10)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « mahométan »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]