malaisant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) Du moyen français malaiser. Adjectif verbal du participe présent.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin malaisant
\ma.lɛ.zɑ̃\
malaisants
\ma.lɛ.zɑ̃\
Féminin malaisante
\ma.lɛ.zɑ̃t\
malaisantes
\ma.lɛ.zɑ̃t\

malaisant \ma.lɛ.zɑ̃\

  1. (Québec) Qui cause un malaise.
    • Théâtre minimal de l’évasion et de l’enfermement, Schizes sur le sundae oscille entre confort plaisant et complaisance malaisante […] — (Frédérique Doyon, « L’absolutisme du plaisir à répétition », dans Le Devoir, 30 novembre 2013)
    • Gustave Courbet est l’inventeur de ce cadrage malaisant. La légende veut qu’il ait couché avec sa maîtresse avant de la faire poser. — (Philippe Lefait, Petit lexique intranquille de la télévision, Stock, 2011, lettre X)
    • Dans La Difficulté d’être ou les Entretiens sur le cinématographe, il déclare que la seule beauté qui vaille est celle de l’accidentel provenant d’un « effet de surprise inexplicablement provoqué par une brèche qui s’ouvre à l’improviste » ; que le merveilleux et la poésie doivent l’« attaquer par embuscade » ; qu’il désire que ses œuvres soient « malaisantes, inopportunes, boiteuses, inconfortables ». — (Éric Thouvenel, La Villa Santos Sospir : Cocteau, portrait faussaire, dans Le court métrage français de 1945 à 1968 (2) : Documentaire, fiction : allers-retours, sous la direction de Antony Fiant et ‎Roxane Hamery, Presses universitaires de Rennes, 2008, p. 228)

Traductions[modifier]