mandature

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de mandat avec le suffixe -ure.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mandature mandatures
\mɑ̃.da.tyʁ\

mandature \mɑ̃.da.tyʁ\ féminin

  1. (Néologisme) Durée d’un mandat politique.
    • SP voit comme principale « contrainte » pour l’[Île-de-France] une « faible flexibilité sur ses recettes » et pour la Ville de Paris un « ambitieux programme d’investissement de la mandature ». — (« Paris et l’Île-de-France perdent leur triple A », L’Express.fr, 30 janvier 2012)
    • À part le bref débat qui suivit mon intervention, le Conseil municipal de Paris et le Conseil général de la Seine n’entendirent pas parler de La Villette pendant toute cette mandature, c’est-à-dire de 1959 à 1965. — (Claude Bourdet, À qui apparient Paris?, Éditions du Seuil, 1972, page 257)
    • Je vous le dis tout net et pour la troisième fois depuis le début de cette mandature cette lenteur provient du fait qu’à Paris, les pouvoirs publics n’ont pas voulu ou, plus exactement, n’ont pas su faire participer la population à ce grand éland que nous avons trouvé dans les nations proches de la France. — (« Séance du lundi 25 mars 1957 », Bulletin municipal officielle de la Ville de Paris, 3 avril 1957, page 39)

Synonymes[modifier le wikicode]

Notes[modifier le wikicode]

attention Selon l’Académie française, « mandature est un néologisme incorrect et totalement inutile, né de l’intime conviction de certains que plus un mot est long, plus il confère d’importance à la chose qu’il désigne. On a toujours dit mandat pour nommer non seulement la fonction, la charge publique conférée par élection, mais aussi la durée d’exercice de cette charge Durant son mandat, et non Durant sa mandature[1]. »

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]