mandrin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Mandrin

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (1676) Étymologie obscure.
  1. Littré[1] le rapproche du latin mamphur (« arbre d'un tour ») mais souligne « malheureusement, nous n'avons pour mandrin aucun texte ancien. »
  2. Le TLFi[2] le rapproche de l’occitan mandra (« renard ») soit le sens technique de « goupillon ».
(Nom 2) De Louis Mandrin, célèbre contrebandier de l'Ancien Régime. Voir aussi malandrin[1] qui a pu favoriser l'adoption du mot.
(Adjectif) De Mandres avec le suffixe -in.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mandrin mandrins
\mɑ̃.dʁɛ̃\
Mandrin d'un tour mécanique.
Mandrins coniques de fraiseuse.

mandrin \mɑ̃.dʁɛ̃\ masculin

  1. (Usinage) Poinçon dont se servaient les forgerons et dont se servent encore les serruriers pour percer ou agrandir, à chaud, des trous dans le fer.
  2. (Technique) Partie d’une machine-outil enserrant un objet destiné à être mis en rotation.
    1. Partie d'un tour sur laquelle les tourneurs et les tabletiers assujettissent les ouvrages pour des opérations qui ne peuvent être éffectuées entre les pointes.
      • Il y a grand avantage à pouvoir rapidement centrer les pièces [à usiner sur les machines-outils] sur [les …] parties de révolution : on y parvient en faisant usage de mandrins concentriques ou de mandrins à expansion. — (Gorgeu, Machines-outils, 1928)
    2. Partie d'une perceuse enserrant le foret.
    3. Partie d'une fraiseuse enserrant la fraise.
  3. Cylindre de bois ou de fer (dans plusieurs industries).
    • Il enroulait le fil préparé par sa femme autour d'un mandrin, une baguette d'acier très mince. Puis, il donna un léger coup de scie, qui tout le long du mandrin coupa le fil, dont chaque tour forma un maillon. — (Émile Zola, L’Assommoir, 1877)
  4. Pénis.
    • Gros pif possédait un mandrin comac ! Au point que les putes osaient pas la grimper. — (Le Breton, 1960)
    • Avoir le mandrin, avoir le gourdin.

Méronymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mandrin mandrins
\mɑ̃.dʁɛ̃\

mandrin \mɑ̃.dʁɛ̃\ masculin

  1. Escroc, filou.
    • Ces voleurs sont des propriétaires ; le municipal qui passe tous les quarts d'heure les protège, la justice condamnerait quiconque dirait leurs noms à ces Mandrins et à ces Cartouches, électeurs, éligibles et élus. — (Péladan, Vice supr., 1884)
    • Le monde des mandarins et celui des mandrins confondent leur vocabulaire et mêlent leurs mains pour excommunier un orateur de la patrie [Déroulède] — (Barrès, Scènes et doctr., t. 1, 1902)

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mandrin
\mɑ̃.dʁɛ̃\
mandrins
\mɑ̃.dʁɛ̃\
Féminin mandrine
\mɑ̃.dʁin\
mandrines
\mɑ̃.dʁin\

mandrin \mɑ̃.dʁɛ̃\

  1. Relatif à Mandres-la-Côte, commune de la Haute-Marne.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • mandrin sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]