manioc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du tupi manioch (Brésil). Au XVIe siècle : manihot.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
manioc maniocs
\ma.njɔk\

manioc \ma.njɔk\ masculin

Un champ de manioc (1).
Du manioc (2) : racines.
Du manioc (2) séché.
  1. (Botanique) Arbrisseau d’Amérique du Sud, de la famille des euphorbiacées, dont le nom scientifique est Manihot esculenta et qui est cultivé en zone intertropicale pour ses tubercules.
    • Je crains que cet auteur célèbre, qui décrit d’ailleurs assez exactement les objets d’histoire naturelle, n’ait confondu le manioc avec les ignames, c'est-à-dire le Jatropha avec une espèce de Dioscorea. (Voyage de Humboldt et Bonpland : Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Volumes 2 à 3, 1827, p.402)
    • Le manioc est cultivé pour ses racines qui tubérisent au cours d’un cycle de 6 à plus de 36 mois selon les variétés et le milieu. Il est produit en majorité par de petites unités de production avec de faibles moyens techniques, surtout pour l’alimentation humaine. La totalité de la plante est parfois utilisée : le bois comme combustible, les feuilles et les épluchures pour l’alimentation animale. Dans certaines régions (Afrique, Amérique latine), les extrémités avec les jeunes feuilles sont cueillies en cours de végétation pour être consommées. (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 pages, p. 843, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Etrangères (+ 2 CD-ROM))
    • Le manioc est l’une des plantes alimentaires les plus importantes de la planète, occupant le 6ème rang mondial. Les principaux pays producteurs sont le Brésil, la Thaïlande et l’Indonésie.
    • Certaines variétés de manioc contiennent du cyanure dans leurs racines (mais il n’y a plus de cyanure si le manioc est bouilli)… (Bill Forse, Christian Meyer et al., Que faire sans vétérinaire, Cirad / CTA / Karthala, 2002, page 325)
    • Une horde de potamochères se désaltère plus loin, après s'être gavée dans une plantation de manioc. (Emmanuel Dongala, Le Feu des Origines, 2013)
    • Le manioc étant en grande partie cultivé à l’échelle familiale, les statistiques sont peu fiables ; on estime cependant que c'est la 6e plante nourrissant l’humanité et la 3e sous les tropiques après le riz et le maïs. (Guillaume Jean, Ils ont domestiqué plantes et animaux: Prélude à la civilisation, 2013, p.330)
    • On y croise nombre de motos à deux ou trois passagers avec leurs outils : les bas-côtés sont colonisés par du manioc, du maïs, des bananiers, mais aussi par des palmiers à huile plantés par des villageois. (Huile de palme : polémique autour des plantations de Bolloré au Cameroun, Le Monde, 21 août 2017)
  2. (Par métonymie) Tubercule racinaire de cette plante qui est râpé afin de confectionner un pain nommé cassave et une fécule nutritive appelée tapioca.
    • La partie fibreuse est mise dans le tipiti*, la presse à manioc, pour en extraire l’acide prussique, qui est un poison mortel. Puis la ménagère mélange l’amidon avec les fibre pour fabriquer les galette de manioc qui est cuite sur une grande platine de céramique posée sur un muret de terre circulaire présentant une large ouverture pour alimenter le foyer. (Patrice Bidou, Une civilisation du manioc amer, in Le Mythe de Tapir Chamane : Essai d’anthropologie psychanalytique, 2001, p.56-57)
    • "A La Gabarra, où je vis, l’État envoie ses éradicateurs et ses soldats", explique José, qui préférerait des professeurs et des médecins. Ou encore une route en bon état, qui lui permettrait d'aller vendre manioc, maïs et bananes à Tibu. "Dites bien que nous ne sommes pas des guérilleros", insiste-t-il... (Marie Delcas, 28 juin 2013En Colombie, des paysans refusent la politique d'éradication des plantations de coca, Le Monde,)
    • A propos de la bière de manioc offerte par son hôte Achuar (Jivaro), Philippe Descola notait en 1991 qu’«il est inconcevable de refuser la coupe offerte par une femme : un tel geste serait interprété comme un signe de défiance grave envers l’amphitryon, soupçonné ainsi d’avoir empoisonné le breuvage». (Laure Noualhat, «Chacun veut se réapproprier le contenu de son assiette» , Libération, 15 janvier 2014)
    • Elle attend aussi avec impatience le « 33 tours », comme on désigne ici le petit réchaud à un feu qui a été promis avec le contrat. Elle pourra alors cuisiner du poisson salé et des foufous à la farine de manioc. (Laurence Caramel, L’électricité au secours des derniers gorilles de montagne, Le Monde, 26 octobre 2016)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]