manteau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin mantellum (« voile »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
manteau manteaux
\mɑ̃.to\

manteau \mɑ̃.to\ masculin

  1. (Habillement) Vêtement de dessus qui prend depuis les épaules jusqu’au-dessous des genoux et sert à se garantir de la pluie et du froid.
    • […] : puis il […] se coiffa d’un toquet de velours noir sans plume ni pierreries, s’enveloppa d’un manteau de couleur sombre, […]. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. II)
    • Il jeta sur son lit son grand manteau réglementaire, moitié djellaba, moitié manteau de paysan andalou écussonné sur la poitrine aux armes de la Légion. (Pierre MacOrlan, la Bandera, 1931)
  2. (En particulier) Vêtement de femme à manches qui se porte sur une robe.
    • Suzanne, en minaudant, me parle d'un manteau de fourrure, véritable occasion pour cet hiver et qu'il ne faudrait pas laisser passer ! (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 230)
  3. Partie de la cheminée qui fait saillie dans la chambre, au-dessus de l’âtre, au-dessus du foyer.
  4. (Arts) Partie d’un artéfact qui recouvre ou enveloppe une autre partie.
    • La balle est constituée de la façon suivante: Le manteau contient du plomb dans la pointe et dans la base de la balle. (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
  5. (Géologie) Couche géologique terrestre située entre la croute et le noyau, d’une épaisseur moyenne de 3000 kilomètres.
    • Mais d'où viennent ces quantités extraordinaires de fer ? La source la plus considérable est le manteau terrestre, où les péridotites sont justement formées de minéraux ferro-magnésiens comme les olivines et les pyroxènes. (Cyrille Delangle, Le fer rubané, Centre de Géologie Terrae Genesis, février 2016)
  6. (Héraldique) La fourrure herminée sur laquelle est posé l’écu.
  7. (Zoologie) Le dos quand sa couleur du plumage d’un oiseau ou du pelage d’un animal diffère du celle du reste du corps. → voir mantelure
    • Un bruant à manteau gris.
  8. (Zoologie) Une enveloppe de peau des mollusques qui abrite les autres organes et sécrète la coquille chez les espèces qui en sont pourvues.
  9. (Zoologie) Espèce d’huître.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

  • manteau de notre Dame (alchémille commune)
  • manteau long (sorte de manteau étroit, ordinairement fait de soie noire, que les ecclésiastiques portent avec la soutane)
  • manteau court (sorte de petit manteau de soie noire qui ne dépassait pas le genou et que les ecclésiastiques mettaient avec l’habit court lorsqu’ils allaient dans le monde)
  • manteau de cérémonie (sorte de cape portée par les maîtres de cérémonies)
  • manteau de cheminée (partie de la cheminée qui fait saillie dans la chambre, au-dessus de l’âtre, au-dessus du foyer)
  • manteau de cour (sorte de traîne qui part des épaules dans certaines robes habillées et spécialement dans certaines robes de mariées)
  • rôle à manteau (rôle de certains personnages de comédie, pour lesquels, à raison de leur âge, de leur condition, ou de leur caractère, le manteau était un vêtement d’usage)
  • s’envelopper de son manteau (se résigner, attendre son sort avec calme au milieu des dangers)
  • sous le manteau (clandestinement)
  • sous le manteau de la cheminée (en cachette)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France (Paris) : écouter « manteau [mɑ̃.to] »

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]