maousse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(fin XIXe siècle) Argot d'origine incertaine, probablement issu d’un dialecte de l’ouest de la France, peut-être apparenté à l’argot mailloche (« gros »), au breton mao ou à l'angevin mahou (« lourd, désagréable, bête », « gros lourdaud »)[1], ou encore à l'anglais mahaud (« niais, nigaud, bêta »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
maousse maousses
\ma.us\

maousse masculin et féminin identiques

  1. (Populaire) Très grand ; vaste.
    • Et ces nageurs d'enfiler qui un haut de bikini triangulaire minuscule, qui une brassière taille maousse. — (Et si les hommes cachaient eux aussi leurs seins à la piscine ?, rue89.com, 16 déc 2010)
    • Le gendarme de l’audiovisuel réfléchit plutôt à une amende maousse, sur le modèle de celle de 200 000 euros dont a écopé la radio Skyrock en 2008, pour cause de cul à l’antenne. — (Canard plus, Le Canard Enchaîné, 19 juillet 2017, page 7)
    • La vue y était dégagée comme la densité capillaire de Giscard. Elle était maousse, grandiose, aussi choucarde qu'un boulard en HD sur grand écran. — (Nicolas Verdoni, Certains l'aiment froide, L’Œil du Cyclope éditions, 2016, page 21)
  2. (Familier) Gros, de taille importante[2].
    • On ne peut donner les sumos en exemple. Ces poussahs maous paraissent nourris de plus de saindoux que de sushis. — (Bernard Pivot, Finale nationale 2004 des Dicos d'or (Académie Fratellini, Saint-Denis) « Les bienfaits de la gymnastique », dans Les dictées de Bernard Pivot, Albin Michel, coll. « Le Livre de Poche », 2004, page 533)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Le Petit Robert 2013
  • Le Petit Robert 2013