maraudeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir marauder et -eur

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin maraudeur
\ma.ʁo.dœʁ\
maraudeurs
\ma.ʁo.dœʁ\
Féminin maraudeuse
\ma.ʁo.døz\
maraudeuses
\ma.ʁo.døz\

maraudeur

  1. Celui qui pratique la maraude.
    • […] ; aussi, ne trouvant pas à nous loger en ville, dûmes-nous camper sur la grève et faire bonne garde, la nuit, à cause des maraudeurs bédouins. (Arnauld d’Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • Chaque fois que quelqu’un s’approchait de la chaumine, Faro aboyait avec colère, croyant que c’étaient les petits maraudeurs. (Charles Deulin, Le Poirier de Misère)
    • Quelques maraudeurs, égarés dans les bois, se chauffaient à un feu de veille, […]. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Les patrouilles de surveillance qui, d’abord, avaient impitoyablement fusillé les maraudeurs et les pillards, étaient maintenant dispersées par l’épidémie […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 421 de l’éd. de 1921)
    • Vétérans chevronnés de la guerre des boutons, grands maraudeurs de pommes et abatteurs de noix, tous, garnements de dix à douze ans, nous avions ce printemps-là reformé notre association de bandits grimpeurs, pillards aériens et détrousseurs de nids. (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]