marchand des quatre-saisons

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De marchand et quatre-saisons.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin marchand des quatre-saisons
\maʁ.ʃɑ̃ de ka.tʁə.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃ de kat.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃ de ka.tʁə.se.zɔ̃\

marchands des quatre-saisons
\maʁ.ʃɑ̃ de ka.tʁə.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃ de kat.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃ de ka.tʁə.se.zɔ̃\
Féminin marchande des quatre-saisons
\maʁ.ʃɑ̃d de ka.tʁə.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃d de kat.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃d de ka.tʁə.se.zɔ̃\
marchandes des quatre-saisons
\maʁ.ʃɑ̃d de ka.tʁə.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃d de kat.sɛ.zɔ̃\
ou \maʁ.ʃɑ̃d de ka.tʁə.se.zɔ̃\

marchand des quatre-saisons \maʁ.ʃɑ̃d de ka.tʁə.sɛ.zɔ̃\ ou \-kat.sɛ.zɔ̃\ ou \-se.zɔ̃\ masculin

  1. (Désuet) Nom donné à Paris à des marchands ambulants qui vendaient dans les rues, en les transportant sur des voitures à bras, des légumes et des fruits.
    • Les revendeuses, les marchands des quatre saisons, les fruitiers, achetaient, se hâtaient. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Une marchande des quatre-saisons peut donc vivre tant de fois quatre saisons ? — (Colette, Le Toutounier, 1939)
    • […] ou plutôt les vingt coqs, laborieusement économisés par une marchande des quatre saisons dont l’erreur consistait à fréquenter, rue de Montreuil, un bar où l’on jouait aux dés. — (Francis Carco, Histoire sans titre, dans Pages choisies, Albin Michel, 1935, p. 37)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]