marquoir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1769, dans le sens 6) Dérivé de marquer avec le suffixe -oir. Le mot est attesté en broderie entre les années 1820 et le début du XXe siècle, au billard depuis les années 1860, au polo dans les années 1900-1930.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
marquoir marquoirs
\maʁ.kwaʁ\

marquoir \maʁ.kwaʁ\ masculin

Marquoir de sport collectif (1)
Marquoir de billard, 1921 (2)
Marquoirs de broderie, 1882 (4)
Marquoir de couturier, 1769 (6)
  1. (Belgique) Tableau d’affichage des scores dans les sports collectifs.
    • Or, le marquoir finalement a décelé un écart qui est brillant pour les nôtres : vingt-huit points seulement ont, en fin d’analyse, séparé les deux teams. — (Auguste van Schoore cité par L’Athlétisme, France-Belgique disputé à Bruxelles, L’Athlétisme, juin 1951, page 4)
    • Seul le désastre brésilien de 2014 et ce 7-1 infligé par l’Allemagne échappe à une loi en vigueur depuis 1990, qui veut qu'au bout de nonante minutes, il n’y a jamais plus d’un but d’écart au marquoir. — (Guillaume Gautier, Belgique-France : pleurs bleus, sportmagazine.levif.be, 11/07/2018)
    • En face, on n’en attendait pas autant. Le marquoir s’emballa très vite et tout semblait réussir à un adversaire hyper bien préparé. — (Volley : trop tendres, les aubeloises, aubel.blogs.sudinfo.be, 29/11/2018)
  2. (Désuet) ou (Belgique) Système de marquage des points au billard français, initialement sous la forme d’un boulier accroché à un mur, puis électrique et enfin électronique.
    • À l’exemple des clients du Sabot rouge qui inscrivaient leurs dépenses non payées sur une ardoise, Pampeau, ne sachant ni lire ni écrire, s’était ouvert un compte particulier sur un de ces cadres destinés dans les cafés à marquer les points des joueurs au billard. La double rangée de billes rouges et blanches qu’on fait glisser sur une tringle lui servait à désigner le nombre des litres de vin ou des petits verres qu’il consommait. Eustache apportait la plus grande probité dans cette tenue de livres originale. Dès qu’il avait épuisé les deux séries de billes du marquoir, il se débitait auprès de sa femme du chiffre qu’elles représentaient et en recommençait une nouvelle ; il appelait cela « tourner la page ». — (Henry Murger, Le sabot rouge, Michel Lévy frères, 1860, page 6)
    • Le marquoir n’a plus que deux chapelets de vingt-quatre boules. Dans un coin est une petite table destinée à recevoir la bouteille et les verres des joueurs, qui n’ont d’ailleurs d’autres frais à payer que le prix des consommations. — (Eugène Muller, Madame Claude, E. Dentu, 1880, page 176)
    • On mentionne également un billard à marquoir électrique. Qu’on n’aille pas croire cependant que la bille inscrive d’elle-même son point au compte du joueur ; nous serions alors bien près de la queue qui jouerait toute seule, et dépasserait le but. — (A. M., Exposition d’électricité, Le Figaro, 11/08/1881, page 2)
    • Un nouveau marquoir électronique a été commandé par Daniel. Les tapis des petits billards seront remplacés le 14 juin. — (Billard Club de Nivelles, Comptes-rendus, billardnivelles.be, mai 2018)
  3. (Désuet) (France) Tableau d’affichage des scores au polo.
    • Coiffés de casques rigides, la culotte blanche, une casaque ou un maillot de couleur, un long stick à maillet de bois pendu au poignet par une lanière de cuir, des jeunes hommes apparurent. Sur un marquoir surmonté d’une horloge aux larges aiguilles rouges, on inscrivait leurs noms en les répartissant suivant la teinte de leur casaque. — (Paul Acker, Les joueurs de Polo, L’Écho de Paris, 31/05/1904)
    • Pendant le match, cette dernière équipe a réussi 8 buts, mais, leurs partenaires ayant ajouté 2 buts aux 7 1/2 de handicap, affichés au marquoir, c’est à l’équipe Henri Couturier que les coupes Capel sont revenues. — (Polo : à Deauville, Le Figaro, 26/08/1932, page 7)
  4. (Désuet) Dessin ou morceau d’étoffe où sont brodées les lettres de l’alphabet et les chiffres, qui servait anciennement au jeunes filles de modèle à reproduire pour apprendre à marquer le linge.
  5. (Par extension) Canevas sur lequel les jeunes filles s’exerçaient au marquage du linge.
    • Dans les écoles et pensionnats, chaque petite demoiselle fait son marquoir, enjolivé d'une jolie bordure, offrant un ou plusieurs alphabets, la série des chiffres, sa signature, et quelquefois la date de ce monument de sa patience. C’est ainsi qu’elle s’exerce à marquer le linge de la maison, qu’elle s’essaie à broder les tapisseries qui en feront l’ornement ; et le marquoir de la petite fille est fort souvent consulté par la ménagère. — (Élisabeth Celnart, Nouveau manuel complet de la broderie, Roret, 1840, page 189)
    • Maniant déjà l’aiguille, elle entreprit de plus un joli marquoir sur lequel elle broda en soie le chiffre de sa mère dans une couronne de petites fleurs bleues nommées Ne-m'oubliez-pas... — (Mélanie Dumont, Le premier livre des petits enfants, ou Les contes d’une mère, Alphonse Delessert, 1854, page 25)
  6. (Désuet) Accessoire de tailleur et de couturier qui servait au XVIIIe siècle à tracer à la règle des lignes servant de repère pour des coutures.
    • La règle de bois sert à conduire le marquoir pour tirer les lignes droites qui indiquent les coutures. Le poussoir sert à faire entrer la baleine entre deux coutures. Nota. Que le poussoir & le marquoir sont souvent pris dans le même corps d’outil ; il ne s’agit que de fendre le haut du marquoir en deux pointes pour en faire un poussoir. — (François-Alexandre de Garsault, Art du tailleur, Delatour, 1769, page 39)
    • Dès qu’on a faufilé sur le canevas toutes les pièces d’un corps, on prend la règle et le marquoir pour tracer des lignes en long, distantes l’une de l’autre d’environ un quart de pouce, et en suivant leurs différentes directions. — (Philippe Macquer, Dictionnaire raisonné universel des arts et métiers, tome 4, A. Leroy, 1793, page 176)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]