maternel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : maternelle

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin maternus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin maternel
\ma.tɛʁ.nɛl\
maternels
\ma.tɛʁ.nɛl\
Féminin maternelle
\ma.tɛʁ.nɛl\
maternelles
\ma.tɛʁ.nɛl\

maternel

Affection maternelle, (Maternal Affection), Edward Hodges Baily, 1837. Victoria and Albert Museum, London
  1. Qui est propre à la mère, qui est naturel à une mère.
    • Premiers matins où les jeunes mères aiment leur fils, mais pas encore par amour maternel ; elles le plaignent, elles l’admirent : il sera un grand artiste : il se mariera. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Sa chair épanouie, luxuriante, lui renvoyait une image maternelle, et cela bien que sa propre mère n'eût que la peau sur les os. — (Pierre Bordage, Rohel 3.3 : Le chœur du vent, Nantes : Éditions L’Atalante, 2013)
  2. (Par extension) Qualifie un comportement de mère.
    • Vous êtes maternelle pour lui.
  3. Relatif à la lignée du côté de la mère.
    • L’invasion de la Belgique et du nord de la France par les Allemands disperse la famille Mermoz. Les grands-parents maternels de Jean choisissent la prudence et quittent précipitamment Mainbressy pour se réfugier à Aurillac, […]. — (Note de l’éditeur scientifique dans Défricheur du ciel: correspondance 1923-1936, de Jean Mermoz, rassemblée et présentée par Bernard Marck, Éditions Archipel, 2001, page 381)
    • Côté maternel, ligne maternelle, biens maternels
  4. Qualifie la langue que l’on a appris avec ses parents.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]