matir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De mat et -ir.

Verbe [modifier le wikicode]

matir \ma.tiʁ\ transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. (Arts) Rendre mat.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De mat (« abattu, vaincu »).

Verbe [modifier le wikicode]

matir \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. Mater, dompter.
  2. Flétrir.
    • …que feuille de boschet chiet et matist.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Gaulois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot attesté sur le plomb du Larzac et sur d’autres inscriptions (Istre et Nîmes) à d’autres cas[1][2].
De l’indo-européen commun *méh₂tēr → voir mater en latin[1][2].

Nom commun [modifier le wikicode]

matir \mātīr\ nominatif singulier

  1. (Famille) Mère.
    adiega matir aiias
    Adiega mère d’Aiia

Notes[modifier le wikicode]

Le mot est également attesté :
  • à l’accusatif singulier : materem ;
  • au génitif pluriel : matron ;
  • au datif pluriel : matrebo.

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), p. 219
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004 ISBN 978-2729115296, p. 238