maugré

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : maugre

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux français : maugrei, maugreit, malgré, malgreit : ressentiment, mauvaise volonté.

Nom commun [modifier le wikicode]

maugré \mo.ɡʁe\ masculin

  1. Mauvaise volonté, ressentiment.
    • La gloire est l’ombre de la vertu ; maugré que nous en ayons, elle nous accompagnera. — (François de Malherbe, Lexique de la langue, éd. L. Lalanne)
    • Craignons nous donques de mourir, et de faire bien tost, voire en un moment aujourd'hui, ce qu'il faudra que nous facions une autre fois, bon gré maugré que nous en ayons? — (Crespin, Thresor D'Histoires Admirables Et Memorables de nostre temps, 1614 → lire en ligne).

Préposition [modifier le wikicode]

maugré \mo.ɡʁe\

  1. (du précédent) Contre la volonté de.
    • Nous n'y voyons rien que le prophète ait fait faire au peuple maugré le roy — (Jean de Baricave, Bosc, 1614, La Defense de la monarchie francoise → lire en ligne)
  2. (figuratif, du précédent) Malgré.
    • I'ay entreprins pour faire recompense
      Un oeuvre exquis, si ma muse s'enflamme,
      Qui maugré temps, maugré fer, maugré flamme,
      Et maugré mort, fera vivre sans fin
      Le Roy François, & son noble Dauphin.
      — (Clément Marot, Oeuvres, Tournes, 1573. → lire en ligne)

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin mal → voir mauvais ; et gratus : agréable, reconnaissant.

Nom commun [modifier le wikicode]

maugré masculin

  1. Mauvaise volonté, ressentiment.
    • Autresi est dou mal seignur (il en est ainsi du mauvais seigneur)
      Se povres hum li fait henur (si un pauvre homme lui rend service)
      E puis demant le guerredun (et puis en demande la récompense)
      Ja n'en aura, se maugrei nun ; (jamais il n'aura, si non de mauvais gré)
      Por tant qu'il soit en sa baillie, (pour tout le temps qu'il sera sur son territoire)
      Mercier le deit de sa vie. (de remerciement pour sa dette, de toute sa vie.)
      Le Loup et la Cigogne, Marie de France (1160-1210).

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

  • Vieux français : maugrei, maugreit, malgré, malgreit.

Références[modifier le wikicode]