mauvaise foi

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir mauvaise, foi

Locution nominale [modifier le wikicode]

mauvaise foi \mɔ.vɛz fwa\ féminin

  1. Hypocrisie dans les paroles, dans les propos.
    • Le Truculentus représente la vie et les gestes d'une gueuse, qui, par sa rapacité, ses éhontements et l'impudence de sa mauvaise foi, révolterait même les blasés de nos petits théâtres. — (Edelestand Pontas Du Méril, Histoire de la comédie ancienne, Paris : chez Didier & Cie, 1869, vol. 2, p. 285)
    • Silence, voyons, dit le maire. Chacun doit écouter avec courtoisie l'adversaire, même s'il est de mauvaise foi, même s'il manque de civilité ! Exprimons-nous poliment. Rétorquons de même, sans nous départir de sang-froid. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • « Les photos que je fais, tout le monde pourrait les faire », nous disent ainsi, avec une parfaite mauvaise foi, Henri Cartier-Bresson ou Édouard Boubat. Mauvaise foi en effet, parce que c’est nier leur propre talent créateur, et ils seraient désagréablement surpris si on les croyait sur parole. — (Michel Tournier, Raconte-moi une histoire…, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 24)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]