mauviette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de mauvis avec le suffixe -ette.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mauviette mauviettes
\mo.vjɛt\

mauviette \mo.vjɛt\ féminin

  1. (Ornithologie) Espèce d’alouette : l’alouette commune (Alauda arvensis).
    • Ah ! si de cette fenêtre, où grésille une lumière, était seulement tombée dans la corne de mon feutre une mauviette rôtie au lieu de cette fleur fanée. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Pâté de mauviette, brochettes de mauviette.
    • D’ailleurs, est-ce qu’un homme aurait voulu d’elle, sans un sou, pas plus grosse qu’une mauviette. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
  2. (Figuré) (Familier) voire (Péjoratif) Personne grêle, fragile, ou d’un naturel peureux.
    • Le fait est que le petit Chose était ridiculement petit ; et puis, l’air si jeune, si mauviette !… — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 37)
    • Je suis plutôt pas la mauviette, mais ce truc-là me rend presque malade. — (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 219)
    • « … et tu n’as rien, tu n’es pas malade, tu te laisses aller comme un bébé, une vraie mauviette… à onze ans ne pas pouvoir se dominer à ce point, c’est honteux. C’est la dernière fois que tu as été au cinéma… » — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 246)
    • — Personne ne me traite de mauviette. — (Retour vers le futur 2, 1989)

Notes[modifier le wikicode]

alt = attention Ce mot féminin n’a pas de masculin correspondant, et il peut désigner des hommes.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]