melchite

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) Via la latin melchita, du grec byzantin Μελχίτης, melkhites, du syriaque ܡܠܟܝܐ, malkāyāʾ (« royaliste »), apparenté à l’arabe ملكي, malêki[1] c'est-à-dire partisans de l'empereur Marcien (→ voir Melchisédech, « roi de Justice »). Ce nom a été donné par les monophysites aux chrétiens de Syrie qui adoptèrent les positions théologiques définies au concile de Chalcédoine, convoqué par l'empereur de Byzance Marcien en 451.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
melchite melchites
\mɛl.kit\

melchite \mɛl.kit\ masculin et féminin identiques

  1. Chrétien catholique appartenant au rite grec uni à l’église romaine et dont les fidèles sont répartis dans différents pays du Proche-Orient.
    • Le patriarche grec-melchite d’Antioche.
    • Je ne m’arrêterai pas à l’ignorance de votre Miniſtre, qui en comptant les Melchites parmi les sectes de l’Orient, les oppoſe aux Neſtoriens & aux Eutychiens, ſans ſonger que le nom de Melchites, qui veut dire Roialiſtes, eſt celui que les Eutychiens donnerent aux Orthodoxes, à cauſe que les Empereurs qui étoient Catholiques, autoriſoient la ſaine doctrine par leurs Edits, & au contraire proſcrivoient les Eutychiens ; ce qui fait voir en paſſant que ce n’eſt pas d’aujourd’hui que les Hérétiques qui n’ont pas pour eux les Puiſſances, tâchent de tirer avantage de ce que l’Egliſe Catholique en eſt protégée. — (Jacques-Bénigne Bossuet, « Troisième Avertissement aux Protestans sur les lettres du ministre Jurieu contre l’histoire des variations » [1689], Œuvres de Messire Jacques-Bénigne Bossuet évêque de Meaux, tome quatrième, Le Mercier / Veuve Alix / Barois Fils / Boudet, Paris, 1763, p. 167)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • melchite sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  • Henri Lammens, Remarques sur les mots français dérivés de l'arabe, Beyrouth Impr. Catholique, 1890, p. 162/163