mener une vie de bâton de chaise

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

L’origine de cette expression est incertaine, bien qu’on la fasse souvent dériver de bâton de chaise, c’est-à-dire des bâtons de chaise à porteurs, la vie de ces bâtons pouvant être considérée comme étant agitée, car ils étaient constamment manipulés, pour dégager la porte de la chaise, ainsi que pour la protéger du vol.

Locution verbale [modifier le wikicode]

mener une vie de bâton de chaise \mə.ne yn vi də bɑ.tɔ̃ də ʃɛz\ (se conjugue → voir la conjugaison de mener)

  1. (Figuré) Avoir une vie agitée, déréglée.
    • Il mène une vie de bâton de chaise, jouant, entretenant des danseuses, subornant des ingénues, choisissant ses victimes parmi les ouvrières de la maison. — (Adolphe Brisson, La Comédie littéraire : notes et impressions de littérature, A. Colin, 1895, p. 199)
    • Oh, je sais bien que vous avez mené une vie de bâton de chaise, mais je voulais un gendre qui eût vécu et je puis dire, non sans fierté, que vous dépassez mes espérances. — (Richard O’Monroy, Aux bords du Tendre, C. Lévy, 1905, p. 239)
    • On est heureux, hein ! de vivre sans souci comme les gorets, et, après avoir mené une vie de bâton de chaise, de retrouver sa douce moitié que l’on délaissait tant jadis, pour les poules à cent louis ! — (Camille Audigier, La Terre qui renaît, E. Fasquelle, 1917, p. 353)
    • Elle vint chercher l’oubli
      Au fond d’un vieux manoir
      Où elle mourrait d’ennui
      Pendant que le parapluie
      Menait au Père-Lachaise
      Une vie de bâton de chaise
      — (Thomas Fersen, La Chauve-Souris, Album "Qu4tre", 1999)

Variantes[modifier le wikicode]