menteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

En ancien français menteor, dérivé de mentir avec le suffixe -eur[1].

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin menteur
\mɑ̃.tœʁ\
menteurs
\mɑ̃.tœʁ\
Féminin menteuse
\mɑ̃.tøz\
menteuses
\mɑ̃.tøz\

menteur \mɑ̃.tœʁ\

  1. Qui ment, qui a l’habitude de mentir.
    • Robespierre enfin fit rédiger par Saint-Just l’acte d’accusation le plus menteur, le plus violent, le plus haineux, le plus infâme, par lequel on reprochait à Danton et à ses compagnons d’être royalistes. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Une femme menteuse.
    • Langage menteur.
    • Physionomie menteuse.
    • Menteur comme un arracheur de dents.

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin menteur
\mɑ̃.tœʁ\
menteurs
\mɑ̃.tœʁ\
Féminin menteuse
\mɑ̃.tøz\
menteuses
\mɑ̃.tøz\

menteur \mɑ̃.tœʁ\ masculin

  1. Personne qui ment, qui a l’habitude de mentir.
    • De l’autre côté, quelques-uns parmi nous discutaient s’il fallait ajouter foi aux affirmations du criminel qui s’était montré menteur incorrigible. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Sommeil impossible pour quatre, car Laurent ronfle. Nous vérifions enfin sur lui l’affirmation classique des ronfleurs qui ne ronflent prétendent-ils, que couchés sur le dos. Les ronfleurs sont des menteurs : Laurent ronfle quand nous le tournons sur le côté droit, et sur le côté gauche, et sur le ventre. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

Quasi-synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]