meuporg

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(2010) Déformation phonétique de MMORPG, dont la création est attribuée à un journaliste nommé Nathanaël de Rincquesen lors du Télématin du 18 mars 2010. Ce dernier, mal renseigné, affirma que le sigle MMORPG s'épelait "MMMPORPG" le prononçant ainsi meuporg.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
meuporg
\mø.pɔʁɡ\
meuporg
\mø.pɔʁɡ\
meuporgs
\mø.pɔʁɡ\

meuporg \mø.pɔʁɡ\ masculin

  1. (Populaire) (Par plaisanterie) Jeu de rôle en ligne massivement multijoueur. → voir MMORPG.
    • Il faut reconnaitre à Nathanaël de Rincquesen un certain talent : en 54 secondes, tous les signaux d’alarme sont tirés : “l’addiction à la vidéo”, “les spécialistes nous parlent de conduite addictive”, “un phénomène plutôt préoccupant”, “jeunes qui passent leur journée derrière un écran à se goinfrer des “meuporg”. — (Yann Leroux, « Meuporg ! », le 24 mars 2010, sur le site OWNI (http:/owni.fr/))
    • Comment un adolescent pourrait convaincre ses parents que non, un M.M.O.R.P.G. – et non « Meuporg », merci d'apprendre à lire – ne rend pas nécessairement violent ou addict quand ceux-ci sont abreuvés par toutes ces ondes négatives de cas extrêmes et graves ? — (Diane Borlet, « Témoignage : Société & fantastique », dans Chroniques d'Altaride : revue de l'imaginaire et du jeu de rôle n° 22, mars 2014, p. 47)
    • Façon d'être, mode de vie, philosophie du geek ou de la geekette, qui implique une dévotion quasi fanatique aux nouvelles technologies, et optionnellement une addiction aux meuporgs et une connaissance encyclopédique de tous les personnages secondaires de Star Wars ou du Seigneur des anneaux. — (Olivier Talon & Gilles Vervisch, « Geekisme », dans Dico des mots qui n'existent pas (et qu'on utilise quand même), Éditions 2015 remastérisée, Omnibus, 2015)
    • On dirait une guilde dans un mauvais meuporg, ces soldats en treillis qui déambulent à Montparnasse. — (Erwan Larher, « Voyage à Tours », dans Pourquoi les hommes fuient ?, Quidam Éditeur, 2019)

Traductions[modifier le wikicode]