miasme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1695) Du grec ancien μίασμα, míasma (« souillure »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
miasme miasmes
\mjasm\

miasme \mjasm\ masculin

  1. (Désuet) (Au pluriel) Exhalaisons, émanations malsaines, qui proviennent spécialement de substances organiques en décomposition.
    • Voilà le souvenir enivrant qui voltige
      Dans l’air troublé ; les yeux se ferment ; le Vertige
      Saisit l'âme vaincue et la pousse à deux mains
      Vers un gouffre obscurci de miasmes humains.
      — (Charles Baudelaire, « Le flacon », dans Les Fleurs du mal)
    • La configuration des côtes influe principalement sur leur salubrité : […]; la côte de la Nouvelle-Orléans avec ses atterrissements marécageux, d'où s'échappe le miasme léthal de la fièvre jaune; Dieppe avec ses plages à galets; Boulogne, dont le sable lisse et moelleux invite les pieds du baigneur, sont des localités aussi différentes que plaine et montagne. — (Michel Lévy, Traité d'hygiène publique et privée, Paris : chez J.-B. Baillière & fils, 1869, vol.1, p. 470)
    • Persistent des miasmes de tabac froid incrustés dans les tapis, les voilages, au creux des sommiers et des matelas, dans les armoires. — (Philippe Claudel, Parfums, Chambres d’hôtel, Stock, 2012)
  2. (Ironique) (Familier) Microbe ou virus.
    • Garde tes miasmes ! Évite de nous en faire profiter !
  3. (Figuré) (Journalisme) Histoire sordide, discours empoisonnés.
Note[modifier]
Il ne s’emploie guère qu’au pluriel Référence nécessaire.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]