mokhazni

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mokhazni mokhaznis
\Prononciation ?\

mokhazni \Prononciation ?\ masculin

  1. (Maroc) Cavalier du guich.
    • Dans le Haouz, dont la population était en général plus maniable et où il n'y avait qu'une garnison de mokhaznis à Marrakech, le makhzen s'appuyait sur quelques tribus d'un loyalisme plus ou moins éprouvé […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 75)
    • B. ben M.Z., également appelé B. ould M.H., est recruté comme boursier en 1933, à la demande du bureau des affaires indigènes de Ksiba qui voulait récompenser son père, mokhazni dévoué et bon combattant, originaire des Beni Hakem […]. — (Mohamed Benhlal, Le collège d'Azrou : La formation d'une élite berbère civile et militaire au Maroc, Karthala, 2005, page 367)
  2. (Par extension) Supplétif militaire marocain.
    • Il arrivait de temps à autre que les gendarmes ou les mokhaznis amènent un soldat capturé dans le bled, après son évasion d’un camp de la région. — (Georgest Navel, Passages, Le’ Sycomore, Paris, 1982)
    • Pour répondre à ces attaques, le commandement marocain envoie des unités de mokhazni, c'est-à-dire des supplétifs mal encadrés et armés de copies de mitraillettes Berreta fabriquées à Fès sous licence italienne, […]. — (Mahjoud Tobji, Les officiers de Sa Majesté: Les dérives des généraux marocains 1956-2006, Fayard, 2006, chap.4)

Traductions[modifier le wikicode]