monotonie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1671) Du latin monotonia.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
monotonie monotonies
\mɔ.nɔ.tɔ.ni\

monotonie \mɔ.nɔ.tɔ.ni\ féminin

  1. Caractère de ce qui est monotone.
    • La lecture de la littérature gynécologique et, en particulier, celle des articles consacrés à la lutte contre la stérilité, renforce l’impression d’une grande monotonie et surtout d’une grande brièveté dans l’acte. — (Alain Corbin, Les Filles de noce, 1978)
    • Le calme et la monotonie, jamais ennuyeuse cependant, de cette existence au grand air provoquaient en moi une sorte d’assoupissement intellectuel et moral très doux, un apaisement bienfaisant. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune)
    • La lande à Cytisus scoparius se caractérise à la fois par sa pauvreté floristique et sa monotonie ; l'insuffisance de l’éclairement y réduit la strate herbacée dont la composition est encore troublée par le pâturage ; […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 130)
    • Quelques luzernières ; le Sainfoin jette de-ci de-là, au printemps, une note gaie dans la monotonie des verts. — (Josias Braun-Blanquet, Jean Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine, Montpellier, communication nº 61, 1937)
    • Le tambour, avec une monotonie obsédante, reprend inlassablement ses battements cadencés. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Peut-être ma mère croyait-elle que c’était en ville que François se dévoyait auprès des filles publiques, rien que pour faire diversion à la monotonie d’un mariage banal. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  2. (Analyse) Sens de variation constant d'une fonction (croissant ou décroissant).

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Tchèque[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin monotonia.

Nom commun [modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif monotonie monotonie
Vocatif monotonie monotonie
Accusatif monotonii monotonie
Génitif monotonie monotonií
Locatif monotonii monotoniích
Datif monotonii monotoniím
Instrumental monotonií monotoniemi

monotonie \Prononciation ?\ féminin

  1. Monotonie.
    • Monotonie pásové výroby.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Dérivés[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]