monte-en-l’air

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1885) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
monte-en-l’air
\mɔ̃.t‿ɑ̃ l‿ɛʁ\

monte-en-l’air \mɔ̃.t‿ɑ̃ l‿ɛʁ\ masculin, invariable

  1. Cambrioleur, voleur qui opère en escaladant le mur de la maison à cambrioler.
    • Prince des monte-en-l’air et de la cambriole,
      Toi qui eus le bon goût de choisir ma maison
      Cependant que je colportais mes gaudrioles,
      En ton honneur j’ai composé cette chanson.

      — (Georges Brassens, Stances à un cambrioleur, 1972)
    • Je laisse aux psychologues le soin de définir la relation bien évidente entre les deux carrières de Karl May, celle de monte-en-l’air et celle d’écrivain. — (Michel Tournier, Karl May, voleur, mythomane et conteur de génie, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 127)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « monte-en-l’air [Prononciation ?] »
  • France (Toulouse) : écouter « monte-en-l’air [Prononciation ?] »

Anagrammes[modifier le wikicode]