moqueur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de moquer avec le suffixe -eur.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin moqueur
\mɔ.kœʁ\

moqueurs
\mɔ.kœʁ\
Féminin moqueuse
\mɔ.køz\
moqueuses
\mɔ.køz\

moqueur \mɔ.kœʁ\

  1. Qui se moque ; qui raille ; qui a l’habitude de se moquer ou de railler.
    • Le vieillard épiait d'un œil plus curieux que moqueur les signes d'impatience et de crainte qui se jouaient sur le charmant visage de sa compagne, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Il faut croire que le Père de Ragon était peu soucieux de livrer aux moqueuses oreilles de Chiffon les confidences de celles qu'elle appelait si irrévérencieusement « les grenouilles de bénitier », car subitement il se ravisa, disant, comme s'il n'avait rien entendu : […]. — (Gyp, Le mariage de Chiffon, Paris : chez Calmann-Lévy, 1894, p. 95)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
moqueur moqueurs
\mɔ.kœʁ\

moqueur \mɔ.kœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : moqueuse)

  1. Celui, celle qui se moque.
    • C’est un moqueur, une moqueuse.
    • N’ayant pas de sœur, fréquentant peu de jeunes filles, Léniot avait une horreur instinctive des jolies moqueuses qui mettent à si rude épreuve l’orgueil timide et solennel des très jeunes hommes. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 66)
  2. (Ornithologie) Nom normalisé donné à neuf des 10 genres de la famille des mimidés (ou de la tribu des Mimini, selon les normes taxinomiques que l'on respecte), qui sont des passereaux de taille moyenne exclusifs au Nouveau Monde, phylogénétiquement proches des sturnidés (e.g. étourneaux) et des buphagidés (e.g. piquebœufs) caractérisés par leur bec légèrement incurvé, leur longue queue, et leurs vocalisations imitatives et variées tout à fait remarquables chez certaines espèces (e.g. chez le moqueur polyglotte, Mimus polyglottos) (genres principaux Mimus, Toxostoma, Melanotis, Dumetella, etc.).
    • Un oiseau remarquable par quelque endroit a toujours beaucoup de noms, et lorsque cet oiseau est étranger, cette multitude embarrassante de noms, qui est un abus en soi, donne lieu à un autre abus plus fâcheux encore, celui de la multiplication des espèces purement nominales , et par conséquent imaginaires , dont l'extinction n'importe pas moins à l'histoire naturelle, que la découverte de nouvelles espèces véritables : c'est ce qui est arrivé à l'égard des moqueurs d'Amérique. — (George Louis Leclerc, comte de Buffon, Oeuvres complètes de Buffon, Tome II, 1828, Chez Th. Le Jeune, Bruxelles, page 5)
  3. (Ornithologie) (Désuet) Nom vernaculaire donné auparavant (jusqu'à la fin du XXe siècle) aux différentes espèces d'irrisors (de la famille des phœniculidés), appelés également moqueurs africains, car exclusivement retrouvés en Afrique subsaharienne.

Synonymes[modifier le wikicode]

  • irrisor (3) (dans ce cas, l'emploi de moqueur est désuet et à déconseiller car portant à confusion)
  • moqueur africain (3) (désuet)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • moqueur sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]