mortifère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin mortifer (« mortel, fatal »), qui porte la mort.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mortifère mortifères
\mɔʁ.ti.fɛʁ\

mortifère \mɔʁ.ti.fɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui cause la mort.
    • Plus de trente ans Lombroso menait sa guerre contre les grands propriétaires ayant de l'intérêt à nourrir leurs ouvriers avec du mauvais maïs invendable, et contre leurs suppôts déshonorant la science. A la fin, il obtenait qu'une loi défendît la vente et l’importation du grain mortifère. (Archivio di antropologia criminale, psichiatria e medicina legale, Fratelli Bocca, 1915, p. 615)
    • Ces dévastateurs de l'humanité, les explosifs, les avions de bombardement, les gaz mortifères, font partie de la plus haute science, au même titre que la chaise à électrocuter et que les alcaloïdes hypertoxiques. (Léon Daudet, Vingt-neuf mois d'exil, Grasset, 1930, p. 127)
  2. (Par analogie) (Figuré) Ce qui fait penser à la mort, à la fin, son ambiance et son environnement.
    • Ou encore, dans la même œuvre, cet épisode qui rapporte comment la déesse Ame no Uzume no Mikoto fait sortir de la grotte où elle avait enfermé la déesse du soleil, Amaterasu, ce qui plongeait l’univers tout entier dans une obscurité mortifère. (L’Aube au printemps, traduit et présenté par André Geymond, édition Picquier, 2012, page 7)
    • Un style peut s’adapter à n’importe quelle situation pourvu qu’elle soit contradictoire, c’est-à-dire non mortifère. (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 711)
    • Des décennies plus tard, si vous prenez au hasard dans une librairie, un des nombreux essais récents sur le mal français, vous aurez droit aux mêmes images mortifères : le déclin français […] (Franz-Olivier Giesbert, Les Partis de l’étranger, Éditorial Journal Le POINT, n° 2204, 11 décembre 2014, p. 11)
    • Il a parallèlement recyclé la judéophobie et le conspirationnisme obsessionnels de l'extrême droite nazie-fasciste, puis le suprémacisme mortifère et le culte de la force. (Alexandre Del Valle, Les vrais ennemis de l'Occident: Du rejet de la Russie à l'islamisation des sociétés ouvertes, Éditions de L'Artilleur, 2016, p.159)

Synonymes[modifier]

Qui cause la mort :

Quasi-synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]