moucharabieh

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1828). De l’arabe مَشْرَبِيَّةٌ (macrabiy²@ũ) (« fenêtre saillante et grillée »). Le mot arabe dérive de la racine ش ر ب (c r b) signifiant boire. Le mot vient de l’habitude de placer des cruches (مِشْرَبَةٌ (micrab@ũ) (« cruchon »)) poreuses dans le courant d'air à l’ombre du moucharabieh, pour obtenir de l’eau fraîche par évaporation, à l’instar des gargoulettes ou alcarazas.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
moucharabieh moucharabiehs
\mu.ʃa.ʁa.bje\
Un moucharabieh seul (1).
Un moucharabieh installé (2).

moucharabieh \mu.ʃa.ʁa.bje\ masculin

  1. Dispositif permettant d’observer sans être vu, constitué généralement de petits éléments en bois tourné assemblés selon un plan géométrique, souvent complexe, formant un grillage serré.
    • Souvent, elle se penchait vers la fente des moucharabiehs pour apercevoir les jeunes gens qui passaient dans la rue ; […]. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans “Trois Contes de l’Amour et de la Mort”, Édition Corrêa, 1940)
    • Attention chef-d’œuvre ! Troia, ce village anodin, possède la plus belle cathédrale romane (1039) des Pouilles. La rosace est sublime : ses onze branches rayonnent sur un treillis de pierre qui n’est pas sans évoquer les moucharabiehs arabes. — (GEOguide : Pouilles et Basilicate, Gallimard Loisirs, 2015)
  2. (Par métonymie) Fenêtre, loggia ou balcon garni de ce dispositif.
    • De petites moucharabieh pentagones, souvent fort élégantes, s’avancent au-devant des fenêtres que défend contre les chauves-souris un treillage en bois très-serré. — (Maxime Du Camp, Le Nil : Égypte et Nubie, 1854)
    • Dans les embellissements de Le Vau, on édifia, compris dans chaque angle, une sorte de moucharabieh, un pavillon collé contre la muraille et fort décoré. — (Jean de La Varende, 'Versailles, édition Henri Lefebvre, 1959, page 23)
    • L’après-midi, il n’y avait aucun client dans cet établissement nommé l’Aero, un bar plutôt qu’un café, si l’on en jugeait par ses boiseries claires, son plafond à caissons, sa façade de bois clair elle aussi, avec un vitrail protégé par une sorte de moucharabieh. — (Patrick Modiano, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Gallimard, 2014, page 130)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]