mystique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin mysticus (« relatif aux mystères »), emprunté au grec μυστικός, mystikos (« secret »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mystique mystiques
\mis.tik\

mystique \mis.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a un sens caché, relatif à la religion.
    • Les pythagoriciens attribuent une signification mystique aux nombres et aux figures.
  2. (Spécialement) Qui a rapport au mysticisme, qui participe du mysticisme.
    • Des aspirations, des idées mystiques.
    • Une philosophie mystique.
    • Un livre mystique.
    • Testament mystique.
  3. (Congo-Kinshasa) (Populaire) Bizarre, au sens de suspect.
    • Vieux, vous étiez mystiques ! Et la Convention de Genève alors ? se hasarda Sera Sera, le jeune homme de confiance, qui était un garçon sensible. (In Koli Jean Bofane, Mathématiques congolaises, 2008, p. 169)

Traductions[modifier]

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
mystique mystiques
\mis.tik\

mystique \mis.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui est adonné au mysticisme.
    • […]; et, d’autre part, elle citait, de mémoire, des morceaux d’une mystique un peu bizarre de la fin du XVIe siècle, Jeanne Chézard de Matel, la fondatrice de l’ordre du Verbe Incarné, […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Et, chose curieuse, plusieurs de ces descendants du plus rationaliste de nos rabbins, sont des mystiques notoires, notamment […] Salomon Louria, l'un des plus grands cabalistes (…). (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le mystique traditionnel a pour caractéristique de croire possible l'expérience directe de Dieu et de son salut par la piété, l'ascèse et le renoncement au monde sans passer par la religion, ses lois, ses sacrements. (Michel Potay, Le mystique sympa)

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
mystique mystiques
\mis.tik\

mystique \mis.tik\ féminin

  1. Ensemble des pratiques qui conduisent aux états mystiques et l’ensemble des connaissances qui en découlent.
    • Il n’avait que cela pour lui, mais il l’avait au moins, l’amour passionné de la mystique et de la liturgie, du plain-chant et des Cathédrales ! (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Il n'existe plus de communauté humaine, d'unité de civilisation qui s'inspire du mazdéisme de Zarathustra ; et nulle ne s'inspira jamais de la mystique des soufis, et pour cause. (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.228)
  2. (Par extension) Système d’affirmations se rapportant à un objet qu’on met au-dessus de toute discussion ou auquel on attribue une sorte de vertu magique.
    • La mystique révolutionnaire.
    • La mystique de l’ancien régime, etc.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]