mythiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De mythisme (1832) [1]
De mythe, avec le suffixe -iste.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mythiste mythistes
\mi.tist\

mythiste \mi.tist\ masculin et féminin identiques

  1. (Néologisme) (Histoire des religions) Qui relève du mythisme. Qualifie une thèse, selon laquelle un personnage ou un événement jusqu'alors considéré comme historique ne serait qu’un mythe.
    • La méthode du courant mythiste est celle de la mythologie comparée.
    • la théorie mythiste : du blabla inconsistant.
    • des présupposés mythistes.
    • L’hypothèse mythiste: une théorie frelatée?
    • Selon certains auteurs mythistes, Jésus de Nazareth n’aurait pas eu d’existence historique.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mythiste mythistes
\mi.tist\

mythiste \mi.tist\ masculin et féminin identiques

  1. (Néologisme) Historien des religions partisan du mythisme ou explication des textes sacrés par le mythe. Ce savant pratique la mythologie comparée.
    • Dès 1840, Bruno Bauer peut être considéré comme le premier mythiste, en ce qui concerne le Nouveau Testament, dans la lignée de l’école mythologiste de David Strauss.
    • le mythiste Jean-Paul Couchoud.
  2. (Néologisme) Amateur qui adhère à la thèse mythiste d'explication d'un texte religieux de référence.
    • D’une façon générale, les mythistes autodidactes ne se réfèrent qu’aux ouvrages athées militants.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « mythiste »

Références[modifier le wikicode]