n’avoir de cesse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) → voir cesse

Locution verbale [modifier le wikicode]

n’avoir de cesse (que) \n‿a.vwaʁ də sɛs kə\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de avoir) ou ne connaître de cesse (que) \nə kɔ.nɛtʁə də sɛs kə\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de connaître)

  1. Ne pas avoir (ou connaître) de repos (ou de cesse) avant que.
    • Les morts sont jaloux et n’ont de cesse qu’ils ne nous aient tirés à eux. L’un d’eux m’a saisi le cœur et si bien qu’il me l’arrachera un de ces jours. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 87.)
    • Que les réacteurs qui avaient voué une haine particulière à celui que […] ils avaient insolemment surnommé « le foutriquet », n’aient eu de cesse qu’ils ne l’aient abattu, cela se conçoit. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p. 27)

Notes[modifier le wikicode]

La construction est : n’avoir (pas ou point) de cesse que (+ ne) + subjonctif ou ne (pas ou point) connaître de cesse que (+ ne) + subjonctif.
Fréquente mais inconnue de la plupart des dictionnaires, la construction n'avoir de cesse de + infinitif est condamnée par les puristes[1][2][3] et peut toujours être remplacée par ne (pas) cesser de + infinitif.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]