n’en pouvoir mais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir n’en, pouvoir et mais. Dans cette expression, mais est un adverbe d’ancien français signifiant « plus », du latin magis (« plus », « davantage »). Si son usage a quasiment disparu aujourd’hui, ce mais reste présent dans jamais et désormais.

Locution adverbiale [modifier]

n’en pouvoir mais \n‿ɑ̃ pu.vwaʁ mɛ\ (se conjugue, voir la conjugaison de pouvoir)

  1. (Désuet) (Familier) N’avoir contribué en aucune manière à quelque chose de fâcheux, à un malheur, n’en être pas cause  [1].
    • Il les assura même de la bénédiction pourtant hypothétique de sa mère et de la pensée affectueuse de Dabek Sariéloubal qui n’en pouvait mais. — (René Fallet, Le triporteur, Éditions Denoël, Paris, 1951, page 223.)
    • On l’accuse fort injustement de telle chose, il n’en peut mais.
    • Si cela est arrivé, en puis-je mais ?
    • On excuse un imbécile, en disant qu'il n'en peut mais ; mais on ferait rire de soi, si l'on voulait excuser de la même manière celui qui est mauvais. (Arthur Schopenhauer, Le Monde comme volonté et comme représentation, PUF, 2014)
    • Et en disant cela le policier assenait un coup de poing furibond sur son malheureux bureau, qui n'en pouvait mais. — (Pierre Souvestre & Marcel Allain, « La Guêpe rouge », Fantômas, Édition intégrale, tome 5, , Éditions Robert Laffont, Paris, 2015, page 650.)
  2. (Vieilli) N’en plus pouvoir, ne plus être capable.

Références[modifier]