narkomovka

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du biélorusse наркамаўка, narkamaŭka, composé de народны, narodny (« national »), камісар, kamisar (« commissaire ») et -ка, -ka ; voir la citation au sujet de la création de ce mot signifiant « [langue] des commissaires du peuple ».

Nom commun [modifier le wikicode]

narkomovka \naʁ.ko.mov.ka\ féminin singulier

  1. Variante soviétique, russifiée, du biélorusse.
    • Ce mouvement [de renouveau linguistique biélorusse] prit fin, remplacé par la politique de russification de l’URSS. Les tenants de la « national-démocratie » furent dénoncés comme contre-révolutionnaires et envoyés en prison. Plusieurs linguistes communistes accusèrent les national-démocrates (parmi lesquels de nombreux participants de la conférence de 1926) d’être antirévolutionnaires […]. Le conseil des commissaires du peuple proposa la même année une contre-réforme qui entra immédiatement en vigueur. Le biélorusse devint une langue académique, mais « soviétisée ». En effet, cette contre-réforme avait pour but de réduire les différences entre le russe et le biélorusse et de purifier le biélorusse des innovations « contre-révolutionnaires » introduites par les national-démocrates. Un autre but de cette contre-réforme consistait à simplifier l’orthographe biélorusse afin de rendre le biélorusse « plus accessible au peuple ». C’est ainsi que la narkomovka (de l’abréviation narkom, narodnij komissar), la deuxième variante du biélorusse, vit le jour. — (L’édification linguistique en URSS : l’imaginaire et le choc du réel, en ligne, Lausanne)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]